tumeur

Centre des cancers

Mission

Mission du Centre des cancers

Le Centre des cancers, anciennement Centre d'oncologie, a été créé en 2012 dans le cadre des centres d'excellence des HUG. 
La mission du Centre des cancers est d’établir le lien entre les différents services des HUG impliqués dans la prise en charge médicale et chirurgicale du cancer afin d’assurer la mise en commun des compétences multiples à disposition.
Pour chaque type de cancer, le centre des cancers a mis en place des tumor boards  et des centres spécialisés dans la prise en charge de cancers spécifiques.
Dans les tumor boards, les équipes multidisciplinaires d'experts dédiés discutent les cas des patients. Leur mission est de proposer la meilleure stratégie thérapeutique pour chaque patient et d'assurer, au sein des HUG, un parcours de soins personnalisé au plus près des besoins de chaque patient. 
La mission des centres spécialisés est d'assurer une qualité optimale et d’organiser la meilleure prise en charge à chaque étape du parcours de soins. Certains de ces centres (centre du sein et centre du cancer de la prostate) ont été formellement labellisés par des organismes accrédités extérieurs. 

Le Centre des cancers des HUG est organisé autour de 17 tumor boards couvrant l’ensemble des pathologies cancéreuses. Consulter le calendrier des tumor boards >>

Ces tumor boards sont ouverts aux médecins de la ville et accessibles également par visioconférence à d’autres établissements de santé publics et privés. Le Centre des cancers des HUG fonctionne ainsi en réseau avec le CHUV, le Groupement hospitalier de l’Ouest lémanique (GHOL) et l’hôpital de La Tour.

 

Incidentalome surrénalien

Un incidentalome est une tumeur découverte par hasard lors d’examens radiologiques.

Afin de déterminer s’il s’agit d’un nodule sécrétant, non sécrétant ou d’une tumeur maligne de la glande surrénale, des investigations complètes sont nécessaires.

Les résultats des examens complémentaires sont en mesure de préciser si le recours à la chirurgie est indiqué ou si un suivi endocrinologique est suffisant.

Neurochirurgie de l’hypophyse

L’hypophyse est une glande du cerveau qui contrôle la sécrétion de nombreuses hormones. Parfois, des tumeurs ou des kystes peuvent se développer dans cette région et nécessiter une chirurgie dite « d’extirpation ». Celle-ci est effectuée sous microscope, sous endoscope ou les deux.

Après un bilan complet réalisé par les endocrinologues et les ophtalmologues, l’équipe évalue l’indication à une chirurgie. Elle est généralement réalisée par voie transnasale (par le nez) ou plus rarement par une approche transcrânienne.   

La fin du traitement, et après ?

La plupart des familles ont hâte que le traitement de leur enfant se termine, mais lorsque le jour arrive enfin elles éprouvent parfois des sentiments partagés. Le souci et l’anxiété sont fréquents à la fin du traitement de chimiothérapie avec notamment la crainte de la réapparition du cancer. Cette nouvelle étape signifie une réadaptation pour reprendre la vie « comme tout le monde ». Ce site a été créé pour vous accompagner tout au long du parcours thérapeutique de votre enfant, mais aussi après son retour à la maison.

Le traitement de la douleur

Chez les enfants atteints d’un cancer, la douleur peut avoir de nombreuses causes. Les cellules cancéreuses présentes dans le sang ou les tumeurs solides peuvent entrainer des douleurs dans les os ou les tissus. Certains effets indésirables associés aux traitements comme la mucite, la chirurgie ou les soins peuvent aussi provoquer des douleurs chez votre enfant.

La radiothérapie

La radiothérapie est une méthode de traitement locorégional utilisant des rayons pour détruire les cellules cancéreuses en bloquant leur capacité à se multiplier. L’irradiation a pour but de détruire toutes les cellules tumorales tout en épargnant les tissus sains qui sont autour. Ses indications sont liées au type de la tumeur, à sa localisation, à son stade, à l’âge de l’enfant et à son état général.

Pages