gynécologie

Laparoscopie

Technique opératoire pour accéder à la cavité abdominale. L’abdomen est gonflé par un gaz, le CO2 introduit par un une aiguille (création d’un pneumopéritoine). Un trocard est introduit à travers l’ombilic au sein duquel est glissé un instrument composé d’une fibre optique, une caméra vidéo et une lumière froide. Après exploration de la cavité abdominale, d’autres instruments sont introduits par des trocards plus fins introduits par de petites incisions au niveau sus-pubien (ciseaux, pinces etc.).

< RETOUR

Français

Incontinence

Défaut de retenue d’un sphincter. L’incontinence urinaire peut être dite « d’effort » (toux, gymnastique, port de lourdes charges) ou
« d’urgence » (la personne a des besoins impérieux), voire mixte si ces deux composantes sont présentes.

< RETOUR

Français

Hystéroscopie

Exploration instrumentale optique de la cavité utérine. L’hystéroscopie (HSC) peut être exploratrice et diagnostique ou opératoire. On la qualifie ainsi si une ablation de polype, de fibrome, ou une résection de l’endomètre est réalisée dans le même temps opératoire. L’HSC se pratique sous anesthésie locale ou générale.

< RETOUR

Français

Hystérectomie

Acte chirurgical consistant à enlever tout ou partie de l’utérus. Elle est totale si elle comprend le corps et le col utérins. Elle est dite subtotale si le col utérin est laissé en place.  

L’hystérectomie peut être « conservatrice » ou « interannexielle » si les ovaires et les trompes sont laissés en place.  

Elle peut être réalisée par voie abdominale (incision abdominale médiane ou selon Pfannenstiel), par voie laparoscopique (l’utérus est alors morcelé pour permettre son extraction ou par voie vaginale, l’utérus étant extrait par les voies naturelles.

Français

Pages