Centre national de référence pour les infections virales émergentes (CRIVE)

INFORMATIONS IMPORTANTES:

ZIKA

  • Analyses PCR :

Important : les analyses de détection par PCR sont relevantes pour ce virus jusqu’à 6 jours dans le sang (sang EDTA) post-premiers symptômes et jusqu’à 15 jours dans l’urine post-premiers symptômes. Au-delà, la charge virale sera trop faible pour détecter le virus.

Matériel : plasma = tube EDTA, urine = tube pour urine native.

Fréquence : 2x/semaine Chaque PCR sera facturée CHF 180.-

Demandes d’analyses : feuille de demande d’analyses du Laboratoire de Virologie disponible sur ce site Lien. (Auf Deutsch link).

L’envoi des prélèvements pour les demandes d’analyses externes aux HUG doivent suivre les règles de transport selon UN 3373, échantillons de catégorie B.

Le Laboratoire de Virologie ne fournit pas le matériel de transport.

  • Analyses sérologiques IgG et IgM :

Matériel : Sérum = un tube pour sérum 

Fréquence : 3x/semaine Analyses IgG (quantitatif) + IgM seront facturées CHF 75 .-. Analyses IgG demandées seules (quantitatif) seront facturées CHF 42 .- 

L’envoi des prélèvements pour les demandes d’analyses externes aux HUG doivent suivre les règles de transport selon UN 3373, échantillons de catégorie B.

Le Laboratoire de Virologie ne fournit pas le matériel de transport.

MERS-CoV

Le laboratoire de Virologie est également en mesure d'effectuer le diagnostique moléculaire en cas de suspicion MERS-CoV.

Avant tout envoi, le laboratoire de virologie doit IMPERATIVEMENT être contacté au numéro de piquet : +41 (0)79 769 64 40

Concernant l’envoi d’échantillons, respecter les consignes de biosécurité et se référer impérativement à la procédure suivante. 

Le Centre national de Référence des Infections Virales Emergentes (CRIVE) effectue le diagnostic PCR pour le nouveau coronavirus "MERS-Coronavirus".

 

Pour les suspicions internes aux HUG, suivre la procédure.

Pour les suspicions externes aux HUG, suivre les conditions et procédures d’envoi.

 

Le Centre national de Référence des Infections Virales Emergentes (CRIVE) a mis au point une procédure interne aux HUG relative à la répartition des LBA et aspiration bronchiques en cas de suspicion d'infection par un nouveau virus respiratoire de niveau de sécurité BSL2, inclus le MERS CoV.

 

Ebola

Le Laboratoire de Virologie est en mesure d’effectuer le diagnostic moléculaire en cas de suspicion d’infection par le virus Ebola. La suspicion doit suivre les recommandations diagnostiques de définition de cas établies par l’OFSP et confirmée par un infectiologue senior d’un Centre Hospitalier Universitaire et être en accord avec l’OFSP et le médecin cantonal.

Avant tout envoi, le laboratoire de virologie doit IMPERATIVEMENT être contacté au numéro de piquet : +41 (0)79 769 64 40 AINSI que le Professeur Laurent Kaiser (+41 (0)22 372 98 01) ou le Dr. Manuel Schibler (+41 (0)22 372 40 96).

Concernant l’envoi d’échantillons, respecter les consignes de biosécurité et se référer impérativement à la procédure suivante.

Le laboratoire de Spiez est également compétent pour effectuer le diagnostic moléculaire du virus Ebola et joignable au numéro de piquet suivant : +41 (0)79 356 31 76 

 ___________________________________________

WICHTIGE INFORMATION :

ZIKA

  • PCR

Wichtig: Nach den erste Symptome kann der Zika Virus bis 6 Tage im Blut mit PCR nachgewiesen werden, und bis 15 Tage im Urin.

Material: 
- für Plasma: EDTA Röhrchen
- für Urin: Urinröhrchen ohne Zusatz

Häufigkeit: zwei Mal pro Woche

Jede PCR wird CHF 180.- berechnet

Auftragsformular: link

Für Analyse Anfragen, die extern von den HUG sind, müssen die Probenahmen als Biologischer Stoff, Kategorie B mit der UN-Nummer UN 3373 versendet werden.

Das Virologielabor liefert das Transpostmaterial nicht.

  • Serologie, IgM und IgG:

MERS-CoV

Das Virologielabor ist auch in der Lage die molekular Diagnostik eines wahrscheinlichen Falls einer MERS-CoV Infektion durchführen. 

Vor dem Versand muss das Virologielabor UNBEDINGT über die Pikettnummer 079 769 64 40 kontaktiert werden.

Für den Versand der Probe beachten Sie unbedingt die Biosicherheitsmassnahmen und lesen Sie bitte die folgenden Hinweise auf.

Ebola

Das Virologielabor die molekulare Diagnose bei Verdacht auf eine Ebolainfektion durchführen. Ein solcher Verdacht muss der Falldefinition des BAG entsprechen, von einem Senior Infektiologen eines Universitätsspitals bestätigt sein und vom BAG und dem Kantonsarzt geteilt werden.

Vor dem Versand muss das Virologielabor UNBEDINGT über die Pikettnummer 079 769 64 40 kontaktiert werden. Ebenfalls sind zwingend Pr. Dr. Laurent Kaiser (+41 (0)22 372 98 01) oder Dr. Manuel Schibler (+41 (0)22 372 40 96) vor dem Versand der Probe zu informieren.

Für den Versand der Probe beachten Sie unbedingt die Biosicherheitsmassnahmen und lesen Sie bitte die folgenden Hinweise auf.

Auch des Labor Spiez kann die molekulare Diagnose durchführen und ist über die folgende Pikettnummer erreichbar : +41 (0)79 356 31 76

Horaires Téléphone
Du lundi au vendredi de 8h00-17h00 +41 (0)22 372 49 80
En dehors des heures d'ouverture, week end et jours fériés uniquement: Bip de garde +41 (0)79 769 64 40

Descriptif du centre

  • Le Centre National de Référence pour les Infections Virales Emergentes (CRIVE) a pour vocation la détection des virus émergents et ré-émergents inclus les virus de classes de sécurité 3 et 4. Ce centre fondé en 2005 est localisé au sein du Laboratoire de Virologie des Hôpitaux Universitaires de Genève et fonctionne sous l’égide de l’Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP). L’objectif est de disposer d’une capacité minimum de diagnostic pour ces virus nouveaux ou dangereux en Suisse.
      
  • La mise en service du CRIVE s’inscrit pleinement dans le contexte actuel et surtout comble une lacune pour l’analyse des virus dangereux en Suisse. Depuis un certain nombre d’années les échanges internationaux en matière de tourisme et de commerce ont fortement augmentés, notamment dans des régions autrefois peu accessibles; Genève est le siège de nombreuses organisations internationales. Les chiffres présentés par l’OMS indiquent que depuis quelques décennies les importations de pathogènes à risque sont de plus en plus fréquents en Europe et ailleurs. En outre, l’extension des zones endémiques de certains virus s’est considérablement élargie depuis une cinquantaine d’années. La menace d’actes de bioterrorisme est aussi une réalité à considérer. Ainsi, le risque d’importation involontaire ou intentionnelle de virus nouveaux ou potentiellement transmissibles ou l’apparition de nouvelle est donc plus élevé aujourd’hui.
      
  • La manipulation de prélèvements cliniques potentiellement dangereux impose de travailler dans un environnement sécurisé (par exemple l’analyse de prélèvements de patients suspects de fièvres hémorragiques). Pour cela, les ordonnances réglant la sécurité dans les laboratoires exigent un niveau de sécurité approprié, appelé P4D (« D » pour « Diagnostic »). Ce laboratoire, inauguré en 2007, est le premier de ce type en Suisse, seuls les échantillons cliniques seront analysés. Aucune amplification concernant les virus du groupe 4 dans des cellules en culture ni d’expérience chez les animaux n’est envisagée. Ainsi, les risques d’accidents et de propagation de virus à l’extérieur du laboratoire sont quasi inexistants.
       
  • D’autres tests diagnostiques sont également disponibles pour des maladies virales moins dangereuses pour lesquelles il existe un besoin clinique ou une justification en termes de santé publique (par exemple le virus de la Dengue, du Chikungunya ou encore de l’Encéphalite à tiques). Le centre doit continuellement adapter son offre diagnostique en fonction des nécessités.

P. CherpillodP. Cherpillod

 

Photo Fiona PignyF. Pigny