Informations médicales avant la réalisation d’une coloscopie

La coloscopie est une exploration visuelle qui sert à mettre en évidence des lésions du côlon. Elle est utile à votre médecin, pour déterminer l'origine de vos symptômes ou pour dépister des lésions pré-cancéreuses. Il est recommandé de lire attentivement cette page d’information afin que vous soyez clairement informé(e) sur le déroulement de cet acte médical.

Le médecin est par ailleurs à votre disposition pour répondre à vos questions et vous apporter toutes les précisions vous souhaitez.

Pourquoi choisir la coloscopie? 

La coloscopie est actuellement l'examen de référence pour mettre en évidence des lésions du côlon. Elle permet également de les biopsier (prélèvement d'un fragment de tissu pour l'étudier au microscope) ou parfois de les enlever (polypes, etc.). Toutefois, dans certains cas, l'examen peut être incomplet. Un examen radiologique de l'intestin pourra alors compléter la coloscopie.

L’ablation de polypes (ou de tumeurs) ne prévient pas la récidive. De nouvelles coloscopies sont donc nécessaires en cas de réapparition de polypes.

Comment enlève-t-on les polypes?

Les polypes se présentent sous la forme de champignons. Certains peuvent se transformer en cancer. Lorsque leur taille et leur implantation sur la paroi intestinale le permettent, les polypes peuvent être enlevés lors d'une coloscopie.

On utilise le plus souvent le bistouri électrique qui permet de sectionner ou de coaguler des polypes. Parfois, il sera nécessaire de faire une nouvelle coloscopie pour compléter le traitement ou contrôler si celui-ci a été efficace.

Comment vous préparer pour la coloscopie?

Vous devez être strictement à jeun (sans boire, ni manger, ni fumer), sauf avis contraire du médecin qui réalisera l’examen. Toutefois, si vous suivez un traitement, vous devez le prendre avec un peu d'eau.

Le côlon doit être parfaitement propre pour permettre un examen précis et réaliser les gestes thérapeutiques utiles. Pour cela, vous devez ingérer un liquide de lavage intestinal la veille de l'examen, et l'avant-veille un laxatif. Vous devez suivre à la lettre les instructions qui vous seront données pour cette préparation, notamment le régime alimentaire sans résidu pendant les jours qui précèdent la coloscopie.

Malgré des consignes bien suivies, la préparation peut parfois s'avérer insuffisante et faire renoncer à la poursuite de l'examen. Celui-ci pourra alors être reprogrammé ou complété par un examen radiologique. Si vous devez pendre des médicaments, leurs effets peuvent être modifiés par le lavage intestinal. Ceci concerne également la pilule contraceptive.

Régime alimentaire sans résidu

Vous devez faire une coloscopie dans 3 jours. Pour la préparation de cet examen, vous devrez suivre un régime alimentaire sans résidus. Pour y vous aider, voici quelques explications :

Choix des aliments

  • Légumes : aucun (ni cuits - ni crus)
  • Fruits : cuits seulement (pomme, poire, pêche)
  • Viandes : peu grasse (jambon, viande séchée, par ex.)
  • Poissons : Oui
  • Œufs : Oui
  • Farineux : riz blanc, pâtes blanches, polenta, semoule, farine, pommes de terre, biscottes, zwiebacks, pain blanc grillé
  • Potages : bouillons, potages crème d'orge, d'avoine, etc
  • Produits laitiers : lait dans les préparations, yogourt, fromage frais, fromages à pâte dure (Gruyère, Emmenthal, etc), fromages à pâte molle (Camembert, etc)
  • Produits sucrés : gelée, sucre, miel, meringues, biscuits secs (sans amandes, etc)
  • Matières grasses : huile, beurre, margarine, crème. Ne pas faire de fritures
  • Condiments : sel, aromates, fines herbes, citron, vinaigre, aucune épice 
  • Boissons : eau plate, thé, tisanes, café léger modérément, 1 verre de vin/repas

Exemples de menu

PETIT DEJEUNER
Thé
Biscottes ou pain grillé
Fromage

MIDI
Bouillon (facultatif)
saumon grillé
Riz
Compote de pommes

SOIR
Potage crème orge (facultatif)
Poulet froid
Salade de pâtes
Flan citron

----------------------------------------------------

PETIT DEJEUNER
Thé
Biscottes ou pain grillé
Beurre Gelée

MIDI
Bouillon (facultatif)
Steak de bœuf
Purée de pommes de terre
Flan vanille

SOIR
Potage crème de riz (facultatif)
Jambon blanc - Gruyère
Pain grillé
Compote de poire

Comment se déroule la coloscopie?

Le médecin vous demande de signer une feuille de consentement signifiant votre accord pour effectuer l’examen. L’examen utilise un appareil souple appelé endoscope qui est introduit par l’anus. Pendant l’examen, de l’air est insufflé pour déplisser les parois. Des prélèvements peuvent être réalisés pendant l’examen si votre médecin le juge nécessaire.

Un sédatif peut vous être administré par voie veineuse pour vous relaxer et améliorer la tolérance à l’examen. Dans ce cas, vous ne pouvez ni conduire un véhicule ni prendre de décisions importantes jusqu’au lendemain matin. Vous devez donc prévoir un conducteur ou un moyen de transport autre que votre véhicule personnel pour le trajet de retour à votre domicile.

Entre chaque patient, et suivant la réglementation en vigueur, l'endoscope est désinfecté et l'ensemble des accessoires utilisés (pinces à biopsie, etc.) est stérilisé ou jeté (matériel à usage unique). Ces procédures font références pour prévenir d'éventuelles transmissions d'infections.

Quelles complications peuvent survenir pendant l'examen et lors du traitement?

Tout acte médical, investigation, exploration ou interventions sur le corps humain, même conduits dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, comportent un risque de complication. Les complications de la coloscopie sont rares :

  • la perforation de la paroi intestinal peut rendre une opération nécessaire (avec ses propres risques) ;
  • l'hémorragie peut exceptionnellement nécessiter une intervention chirurgicale. Des transfusions de sang ou de dérivés sanguin peuvent être nécessaires ;
  • d'autres complications sont possibles mais restent exceptionnelle, telles que les troubles cardiovasculaires et respiratoires, les infections.

Ces complications peuvent être favorisées par vos antécédents médico-chirurgicaux ou par la prise de certains traitements. Toutes ces complications surviennent le plus souvent lors de l’examen. Mais certaines peuvent également apparaître quelques jours après (douleurs abdominales ou thoraciques, vomissement de sang rouge ou noir, selles noires, toux, fièvre, frissons, etc. Vous devez contacter immédiatement le service de gastro-entérologie au 022 372 93 50. En dehors des heures de bureau, prenez contact avec la centrale téléphonique des HUG au 022 372 33 11 qui vous mettra en relation avec le médecin de garde du service.

< RETOUR