Informations médicales avant la réalisation d’une gastroscopie

La gastroscopie est une exploration visuelle qui sert à mettre en évidence et traiter des lésions de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum. Elle est utile à votre médecin pour déterminer l'origine de vos symptômes. Il est recommandé de lire attentivement cette page d’information afin que vous soyez clairement informé(e) sur le déroulement de cet acte médical.

Le médecin vous demande de signer une feuille de consentement signifiant votre accord pour effectuer l’examen.

Pourquoi choisir la gastroscopie?

C'est actuellement l'examen de référence pour explorer et traiter l'œsophage, l'estomac et le duodénum. Elle permet de mettre en évidence d'éventuelles lésions et de faire des biopsies (prélèvement d'un fragment de tissu pour l'étudier au microscope).

Comment vous préparer pour la gastroscopie ?

Vous devez être strictement à jeun (sans boire, ni manger, ni fumer) durant les 6 heures qui précèdent l'examen.

Le médecin vous demandera de signer une feuille de consentement donnant votre accord à effectuer l'examen.

Comment se déroule une gastroscopie?

On utilise un appareil souple appelé endoscope qui est équipé d'une caméra à son extrémité et qui est introduit par la bouche. Le plus souvent, vous êtes installé(e), couché(e) sur le côté gauche.

L'examen n'est pas douloureux. Vous n'êtes pas gêné(e) pour respirer car l'endoscope ne va pas dans les poumons. En revanche, il faut maintenir une respiration bien régulière durant toute la durée de l'examen afin d'éviter d'éventuelles nausées. Par ailleurs, vous devez éviter d'avaler votre salive, en la laissant s'écouler à l'extérieur de votre bouche sur une protection. Pendant l'examen, de l'air est insufflé pour déplisser les parois et peut vous occasionner de petits renvois d'air.

D'éventuels prélèvements sont réalisés en cours d'examen si votre médecin le juge nécessaire. Pour améliorer la tolérance de l'examen, un anesthésique local sera appliqué sur votre gorge afin de l'endormir. Si nécessaire, l'infirmière vous injectera un sédatif par une veine afin de vous relaxer.

Si vous avez reçu une sédation, vous ne pourrez pas conduire un véhicule ou prendre des décisions importantes jusqu'au lendemain matin et vous devez donc prévoir un conducteur pour le trajet de retour jusqu’à votre domicile. Entre chaque patient et suivant la réglementation en vigueur, l'endoscope est désinfecté et l'ensemble des accessoires utilisés (pinces à biopsies...) est stérilisé ou jeté (matériel à usage unique). Ces procédures font référence pour prévenir d'éventuelles transmissions d'infections.

Quelles complications peuvent survenir pendant l'examen? 

Les complications de la gastroscopie diagnostique/thérapeutique sont rares :

  • la blessure ou la perforation de la paroi du tube digestif peut rendre nécessaire une intervention chirurgicale (avec ses propres risques) ;
  • l'hémorragie peut exceptionnellement nécessiter une intervention chirurgicale. Des transfusions de sang ou de dérivés sanguins sont parfois nécessaires.
  • D'autres complications telles que des troubles cardiovasculaires et respiratoires ou des infections, sont possibles mais restent exceptionnelles.

Ces complications peuvent être favorisées par vos antécédents médico-chirurgicaux ou par la prise de certains traitements. Toutes ces complications surviennent le plus souvent lors de l’examen. Mais certaines peuvent également apparaître quelques jours après (douleurs abdominales ou thoraciques, vomissement de sang rouge ou noir, selles noires, toux, fièvre, frissons, etc. Vous devez contacter immédiatement le service de gastro-entérologie au 022 372 93 50. En dehors des heures de bureau, prenez contact avec la centrale téléphonique des HUG au 022 372 33 11 qui vous mettra en relation avec le médecin de garde du service.

 

< RETOUR

Dernière mise à jour : 29/01/2019