Utilisation des Résultats de la Recherche & Pratique de l’Evidence-Based Medicine (EBM)

Coordination : Thomas Agoritsas

Le premier but de la recherche clinique est de fournir aux professionnels de la santé les données valides et pertinentes leur permettant de répondre à leurs questions cliniques concernant le traitement, diagnostic et pronostic des pathologies rencontrées (Evidence-Based Medicine). Plusieurs enjeux naissent à cette interface entre la production du savoir et son utilisation dans la pratique clinique.

Développement

Un premier enjeu important est celui de la recherche de littérature et de l’accès aux données pertinentes, dans un contexte où le savoir médical est très rapide expansion : 2000 à 4000 nouveaux articles publiés chaque jour dans la base de donnée Medline, qui comprend déjà plus de 20 millions de références indexées. Plusieurs outils et stratégies de recherche de littératures ont été proposés, mais leurs performances sont peu connues.

  • PROJET N°1: PERFORMANCE OF RAPID LITERATURE SEARCH STRATEGIES IN CLINICAL PRACTICE. 
    Thomas Agoritsas et al. – Projet en cours 
    L’objectif de cette étude est d’explorer et comparer la performance de plusieurs stratégies de recherche de littérature, applicables en pratique clinique, dans l’identification d’articles pertinents pour une question clinique donnée.

Un second enjeu est la compréhension et appréciation critique des méthodes de recherche employées. Par exemple, plusieurs études ont montré qu’il n’est pas réaliste d’attendre des cliniciens qu’ils comprennent l’entièreté des concepts statistiques et méthodologiques déployés dans la littérature originale. Plusieurs journaux d’Evidence-Based Medicine ont tenté de palier ce problème en publiant une sélection d’articles résumés, simplifiés et commentés par des experts (second-order peer review littérature, tels que Journal Watch ou Evidence Update).

  • PROJET N°2: WHAT METHODOLOGICAL CONCEPTS DO PEDIATRICIANS NEED TO KNOW IN ORDER TO UNDERSTAND SECOND-ORDER PEER REVIEW LITERATURE? 
    Arnaud Merglen, Thomas Agoritsas et al. – Projet en cours 
    En collaboration avec la Plateforme de Recherche du Département de Pédiatrie des HUG, nous nous sommes donnés l’objectif d’identifier et analyser les concepts épidémiologiques et statistiques minimaux que les cliniciens doivent connaître pour aborder la littérature médicale secondaire.

Enfin, un dernier enjeu est l’utilisation effective des données publiées dans leur pratique clinique (knowledge translation). Cette utilisation nécessite souvent des connaissances méthodologiques précises. L’identification des difficultés et barrières dans ce domaine est essentielle afin d’espérer améliorer l’utilisation correctes des données publiées.

  • PROJET N°3 : DOES PREVALENCE MATTER TO PHYSICIANS IN ESTIMATING POST-TEST PROBABILITY OF DISEASE? A RANDOMIZED TRIAL. 
    Agoritsas T, Courvoisier DS, Combescure C, Deom M, Perneger TV. 
    Published in : J Gen Intern Med 2010. 
    Dans cette étude en particulier, nous avons pu montrer que la plupart des médecins ne tiennent pas compte de la prévalence d’une pathologie (probabilité pré-test) lorsqu’ils interprètent les résultats d’un test diagnostique (probabilité post-test). Cela peut conduire à un excès de tests diagnostiques inutiles et anxiogènes, voire parfois à des erreurs diagnostiques.

< RETOUR

Dernière mise à jour : 29/01/2019