Video

Luis V. a été hospitalisé 3 fois aux HUG pour des maladies graves. Un témoignage émouvant qui montre que les HUG apportent leurs compétences médicales et surtout la chaleur humaine indispensable dans les moments les plus dramatiques.

Avec son témoignage, Christian G., cuisinier aux HUG, nous rappelle que l’alimentation est essentielle pour un bon rétablissement. Il donne donc naturellement le meilleur de lui-même pour le plus grand plaisir des patients.

Bernadette L. s’est faite opérer de l’estomac et a perdu beaucoup de poids. Depuis, sa vie a changé. Le regard des autres est différent, son regard sur elle-même aussi.

Infirmière en psychiatrie, Laurence C.-B. partage son expérience unique d’un monde où la communication est difficile, où il faut être à l’écoute de l’autre, surtout s’il est différent.

Yves M. est technicien en analyses biomédicales aux HUG. Un poste exigeant, surtout en cas d’épidémie, pour aider les médecins à affiner leur diagnostic afin de proposer le meilleur traitement possible.

Romy F., 47 ans, a été atteinte d’un cancer du sein il y a 6 ans. Une nouvelle bouleversante qui a changé sa vie. Heureusement, aux HUG, elle a pu notamment compter sur une infirmière de référence, toujours à ses côtés. Un soutien précieux qui lui a permis de traverser ces moments difficiles.

Daniel A. transporte les patients entre les différents services et bâtiments des HUG. Il nous fait découvrir les coulisses de l’hôpital et témoigne de la relation privilégiée qu’il partage avec les patients.

Annie S. est infirmière en chirurgie aux HUG depuis 30 ans. Passionnée par le relationnel, elle met toute son expérience au service des patients et de ses collègues au quotidien. Un quotidien où chaque jour est unique.

Gwenaël G. adore son métier. Il est homme sage-femme aux HUG, un métier en constante évolution. Tous les jours, il vit des moments magnifiques : la naissance d’une nouvelle génération.

Giovanni P. est un Genevois de 54 ans. Suite à des problèmes rénaux, il vient aux HUG trois fois par semaine pour ses dialyses. Des liens forts se sont tissés avec le personnel soignant qui est devenu sa deuxième famille.

Pages