Quand dois-je faire appel à un interprète professionnel ?

  • Aux HUG, il est recommandé d'avoir recours aux interprètes formés pour la communication des informations médicales (voir le Guide du Patient). Ce service est gratuit pour le patient.
  • Le recours aux interprètes non formés (collaborateurs HUG, proches du patient) doit se limiter aux urgences et à la communication d’informations non-médicales simples (prise de RDV, information administrative, etc.). 
  • Le recours aux enfants en dessous de 18 ans pour interpréter des informations d’importance médicale est à proscrire.

Utilisez un interprète formé en face-à-face :

Pour tout entretien avec un patient ou ses proches qui implique :

  • Une prise d’anamnèse initiale (médicale, infirmière, sociale…)
  • Des explications relatives au diagnostic et au traitement
  • Des explications de procédures médicales, d’examens, ou d’interventions chirurgicales
  • Une discussion des problèmes de santé mentale
  • L’obtention du consentement éclairé
  • La participation à un protocole de recherche
  • Les entretiens d’entrée et de sortie pour les patients hospitalisés

Vous pouvez utiliser un interprète formé par téléphone :

  • Pour la communication d’informations médicales simples (p.ex. changement de traitement, explication d’une procédure diagnostic)
  • Pour la communication d’informations non médicales (p. ex. prise de rendez-vous, informations administratives)
  • Pour des urgences et des imprévus (p.ex. pour clarifier, orienter)
Dernière mise à jour : 29/01/2019