Exigences des HUG envers les interprètes

Exigences des HUG envers les interprètes

Rôle de l'interprète

Le rôle de l'interprète est de faciliter la communication entre des personnes parlant des langues différentes. L'interprète n'est ni un proche ni un avocat du patient, et adopte une attitude impartiale et professionnelle envers les interlocuteurs. 

Les interprètes sont considérés comme des auxiliaires des équipes médicales, et ils sont donc tenus au respect du secret de fonction vis à vis des HUG et, en leur qualité d’auxiliaires du médecin, au respect du secret professionnel vis à vis des patients. La violation de l’un ou l’autre de ces secrets constitue une infraction réprimée par le Code pénal.

L'interprète s'engage à:

  1. Exercer dans le respect du code professionnel des interprètes communautaires
  2. Exercer dans la stricte rigueur du secret professionnel
  3. Exercer dans le respect de la personne, du client et de l’utilisateur, quelles que soient leurs origines et leurs particularités (choix politiques, religion, etc.)
  4. Traduire de façon complète et fidèle les messages des interlocuteurs, sans rien omettre, rajouter ni éditer.

Ponctualité

  1. L’interprète arrive à l’heure. C'est la responsabilité de l’interprète de prévoir suffisamment de temps pour les trajets (et des bouchons éventuels), et entre les consultations. 
  2. Sur place à l'hôpital, l'interprète porte toujours visiblement son badge.
  3. Avant la consultation, l’interprète clarifie avec l’utilisateur la durée de la consultation, et précise à l’utilisateur à quelle heure il doit partir. L’interprète ne reste pas au-delà du temps prévu s’il a un autre rendez-vous ailleurs. 
  4. Si l’interprète doit annuler une consultation, il contact le service HUG concerné et son employeur. Il ne contacte pas le patient; le service utilisateur décidera s’il faut annuler le RDV avec le patient, ou trouver un autre interprète.

Organisation des rendez-vous

  1. L’interprète accepte que le choix de l’interprète appartient au service ou au soignant utilisateur. L’interprète comprend que les patients ne lui sont pas attribués.
  2. L’interprète fait des missions qu’à la demande du personnel des HUG. L’interprète n’accompagne pas les patients aux consultations sans la demande préalable du service.

Assurance de la qualité

  1. Les interprètes sont encouragés à communiquer leurs difficultés à leur employeur, et à la responsable de l’interprétariat aux HUG (Patricia Hudelson).
  2. L’interprète travaille en accord avec le code professionnel établi par l’Association INTERPRET (transparence, neutralité, responsabilité/professionnalisme, confidentialité, conditions cadres), et accepte d’avoir son travail évalué périodiquement par les HUG.
  3. L’interprète participe dans la mesure du possible aux formations offertes aux interprètes.

 

Dernière mise à jour : 29/01/2019