Cette intervention est-elle pour vous ?

Quels sont les critères pour cette chirurgie ?

Vous devez remplir les critères suivants établis par la Swiss Society for the Study of Morbid Obesity :

  • Vous présentez au minimum une obésité sévère (IMC ≥ 35 kg/m2 ).
  • Vous avez suivi un programme de réduction de poids surveillé et accompagné par des spécialistes (médecin traitant, médecin nutritionniste, diététicien) pendant une durée au minimum de deux ans, sans succès durable.
  • Vous vous engagez à un suivi régulier après la chirurgie qui est une des conditions de son succès.

Si vous remplissez ces conditions, l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) reconnaît l’utilité de l’opération pour vous. Dès lors, votre caisse maladie couvre les frais de l’intervention et du suivi postopératoire.

 

Quelles sont les contre-indications ?

En raison des risques opératoires trop importants, cette chirurgie ne peut pas être réalisée si vous présentez une des pathologies suivantes :

  • une maladie du foie type cirrhose
  • une maladie inflammatoire chronique des intestins
  • une insuffisance rénale sévère sans dialyse
  • des troubles psychiques sérieux
  • des troubles alimentaires majeurs
  • un abus chronique de substances (par exemple: alcool, cannabis, opiacés)
  • une incapacité estimée par le spécialiste à intégrer les conditions du suivi postopératoire.

Après un infarctus, une embolie pulmonaire ou une thrombose veineuse profonde, il faut respecter un délai de six mois avant de réaliser cette intervention.

Plus d'infos
Si vous avez 65 ans ou plus, les risques opératoires doivent être considérés en tenant compte de votre état de santé.

 

Que pouvez-vous attendre de la chirurgie de l’obésité ?

Cette intervention aide à :

  • perdre du poids de manière importante et durable
  • améliorer et guérir les maladies associées: diabète, hypertension, apnées du sommeil
  • améliorer et guérir les reflux gastro-œsophagiens et les hernies hiatales
  • retrouver une meilleure qualité de vie avec une reprise de l’activité physique.

 

Que devez-vous faire pour que cette intervention soit efficace ?

La chirurgie ne fait pas tout le travail! Il faut avoir conscience que l’opération n’est efficace que si :

  • vous changez à vie vos habitudes alimentaires
  • vous vous présentez aux rendez-vous fixés avec votre chirurgien et son équipe (voir Votre hospitalisation et votre suivi).
  • vous effectuez les prises de sang afin de surveiller votre état nutritionnel
  • vous prenez chaque jour, et à vie, les suppléments en vitamines prescrits vous pratiquez une activité physique régulière.

 

Comment l’opération est-elle programmée ?

Une fois que vous avez vu votre chirurgien, votre cas est présenté lors d’un colloque multidisciplinaire comprenant plusieurs spécialistes (internistes/endocrinologues, nutritionnistes, diététicienne spécialisée, psychiatre et psychologues). Si votre dossier est accepté par le groupe multidisciplinaire, le bilan préopératoire peut débuter. Le délai pour l’intervention vous sera communiqué par le chirurgien.

La programmation de l’opération se fait uniquement une fois que tout le bilan préopératoire est terminé et que les résultats sont bien en faveur d’une telle chirurgie.

Plus d'infos
Le bypass gastrique est l’intervention de choix en cas de reflux gastro-œsophagien et de hernie hiatale.

 

Quels sont les examens, consultations et mesures nécessaires avant une telle chirurgie ?

Les étapes suivantes sont obligatoires :

  • la participation à quatre journées de préparation avec l’équipe de l'unité d’enseignement thérapeutique
  • un bilan sanguin
  • une gastroscopie afin d’exclure une maladie de l’estomac (éradication de l’Helicobacter pylori si présent)
  • une échographie abdominale afin de détecter d’éventuels calculs dans la vésicule biliaire
  • une évaluation de votre fonction respiratoire
  • un électrocardiogramme, éventuellement une échographie cardiaque
  • une consultation avec un psychiatre
  • une consultation avec un anesthésiste
  • une consultation avec un diététicien
  • le suivi de mesures diététiques trois semaines avant l’intervention.

Selon votre état de santé, les mesures suivantes sont recommandées :

  • Un enregistrement du sommeil pendant une nuit. En cas de suspicion d’apnées du sommeil, vous devez obligatoirement porter un appareillage nocturne pendant au minimum deux mois.
  • Un arrêt de la consommation de tabac afin de diminuer les risques opératoires au minimum huit semaines avant l’intervention.
  • En cas de diabète, une consultation en endocrinologie sera organisée.
  • Une consultation avec un pneumologue.
  • Une consultation avec un cardiologue.

Plus d'infos
L’intervention la plus appropriée à votre situation vous est proposée en fonction de vos besoins et de vos facteurs de risques.

En savoirs plus
La brochure «Si vous profitiez de votre hospitalisation pour arrêter de fumer» est disponible pour vous aider. Une prise de poids consécutive à l’arrêt du tabagisme n’est pas un problème !

 

Dernière mise à jour : 02/10/2019