Hernie inguinale

Définition

Avant la naissance, il existe une communication entre l’abdomen et la bourse ou la grande lèvre, passant dans le pli inguinal. Cette communication est censée se fermer en fin de grossesse. Quand elle persiste, elle peut entrainer ce que l’on appelle une hernie inguinale. Quand l’enfant augmente la pression de son abdomen (en pleurant, ou en poussant, par exemple), l’intestin (ou l’ovaire, chez la fillette) va se glisser dans ce petit canal, et venir faire une tuméfaction sous la peau : on dit que la hernie est sortie. Dès que la pression redevient normale dans l’abdomen (enfant au repos), l’intestin retrouve sa place dans le ventre, et la hernie n’est plus visible.

Fréquence

Les hernies inguinales sont très fréquentes, plus chez le petit garçon que la petite fille. Elles intéressent le côté droit dans 60% des cas, mais peuvent être bilatérales, plus souvent chez la fille et le prématuré.

Diagnostic

Le diagnostic repose sur l’examen clinique de l’enfant et la description des parents. La hernie se manifeste par une voussure du pli de l’aine, descendant parfois jusque dans la bourse du petit garçon ou la grande lèvre chez la fillette. Cette voussure est intermittente.

Complications sans traitement 

Le risque de cette hernie inguinale est l’étranglement, c'est-à-dire que l’intestin reste « coincé » et ne peut revenir dans la cavité abdominale même quand l’enfant est au repos. Cet étranglement va également comprimer les vaisseaux du testicule qui passent le long de ce canal et peut entrainer une souffrance du testicule, avec diminution de sa taille voire sa disparition dans les mois à venir. 
Une hernie inguinale douloureuse ou dont la réduction est difficile impose de consulter rapidement. En général, le chirurgien va réduire (« rentrer ») la hernie étranglée avec une technique de palpation, sans opération. L’intervention sera programmée dans les jours suivants.

Traitement

Le but de l’intervention chirurgicale est la fermeture de ce petit canal. Elle se déroule sous anesthésie générale, avec une cicatrice dans le pli inguinal du côté de la hernie, et se fait au cours d’une hospitalisation de 12 à 24 heures.
A la sortie, une consultation post– opératoire est organisée, afin de contrôler l’absence de récidive de hernie et l’aspect du testicule.

< RETOUR

Dernière mise à jour : 02/10/2019