Financement des unités spécialisées de soins palliatifs

Le service de médecine palliative des HUG, sur le site de l’hôpital de Bellerive, est composé de deux unités de soins stationnaires comprenant 32 lits.

Les séjours y sont facturés selon le système DRG depuis le 01.02.2016. Alors que 69% des plus de 500 séjours ont été valorisés selon le système DRG en 2016, 81% des séjours sont facturés ainsi dès le 1er trimestre 2017 selon le DRG soins palliatifs  A97 et le code CHOP 93.8 A.3  intitulé « Douleurs-soins palliatifs spécialisés par nombre de jours de traitement ». Les séjours des autres patients sont quant à eux facturés par le système du forfait journalier.

A l’admission, la situation de chaque patient est évaluée par un médecin cadre afin de déterminer si les critères d’instabilité, de complexité et/ou vulnérabilité* sont remplis et s’ils permettent de définir le séjour comme aigu, valorisable selon le système DRG.

Un formulaire est intégré dans le dossier patient informatisé afin d’y renseigner les critères minimaux remplis, les professionnels de soins impliqués tout au long du séjour et le nombre de jours du séjour en zone aiguë.

Tous  les professionnels  documentent les types et les durées des soins fournis afin de les comptabiliser dans le dossier patient informatisé et ainsi de répondre aux exigences inhérentes à ce code.

L’ensemble de la documentation est coordonnée et supervisée par un « IP (itinéraire patient) manager » sur site. L’IP manager vérifie que le critère requis de 6 heures de traitements et de soins dispensés par l’équipe multidisciplinaire est rempli pour bénéficier du code complexe CHOP. Cette intensité de soins et de traitements comprend notamment l’ergothérapie, la physiothérapie, le travail social, la psychologie, l’art-thérapie, la diététique, la musicothérapie et le temps consacré par l’équipe au soutien relationnel des patients et des proches.

< RETOUR


* Extraits de critères d’admission
JB-NDR juin 2017 à reviser 2018

 

Dernière mise à jour : 29/01/2019