Améliorer votre relation

« Comment améliorer ma relation avec mon médecin ? »

Si vous ne vous sentez pas à l’aise face à votre médecin, il est important d’en parler avec lui. Dites-lui ce qui ne vous convient pas, ce que vous attendez de lui (besoin d’en savoir plus, d’être rassuré, etc.) et ce que vous ressentez (peur, angoisse, etc.). Avant de changer de médecin, cela vaut la peine de dissiper un malaise en axant le dialogue autour des émotions et des attentes de chacun.

  • Prenez du temps pour analyser ce qui ne va pas dans la relation avec votre médecin (voir les fiches pratiques). Face à la maladie qui vous frappe et dont il n’est pas responsable, vous êtes deux : vous et votre médecin, qui est là pour vous écouter et vous aider.
     
  • Ne vous laissez pas intimider par votre médecin, son langage et son savoir. Exprimez vos peurs, vos espoirs, vos objections, vos questions. Autant d’éléments qui l’aident à adapter ses explications et à mieux vous comprendre.
     
  • Ne jouez pas au « bon » patient ! Manifestez vos doutes et vos émotions. Dites ce que vous ressentez (colère, frustration, etc.) et ce que vous pensez. Cela désamorce un éventuel conflit, enrichit la relation et développe la confiance.
     
  • Même affaibli, vous restez l’expert de votre corps. Personne mieux que vous ne peut parler de vos symptômes et de la façon dont vous vivez la maladie. Expliquez à votre médecin comment la maladie et les traitements affectent votre qualité de vie, dites lui quelles sont vos croyances, vos craintes au sujet de la maladie. Votre vécu l’aide à améliorer votre prise en charge.