Selon une étude publiée dans Nature Genetics, les origines de l'anorexie sont métabolique et psychiatrique.

La Professeure Nadia Micali, médecin-cheffe du Service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, fait partie des auteurs d'une étude génétique sur l'anorexie dont les résultats ont été publiés dans la revue Nature Genetics. Ceux-ci confirment que les origines de l’anorexie sont à la fois métabolique et psychiatrique. L'anorexie mentale est une maladie complexe et grave dont le taux de mortalité est plus élevé que celui des autres troubles psychiatriques.

Dans le cadre de cette étude multicentrique, huit marqueurs génétiques significatifs de l'anorexie mentale ont été identifiés dans une analyse de près de 17'000 cas. Il s'agit de la plus importante étude d'association pangénomique connue sur l'anorexie mentale à ce jour. 

Les auteurs indiquent que ces résultats fournissent d'autres preuves que l'anorexie mentale est une maladie métabolo-psychiatrique et que l'attention portée à ces deux aspects pourrait guider des traitements plus efficaces dans l'avenir.

Consultation AliNEA : une approche inédite 

A la tête du Service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent depuis octobre 2017, la Pre Nadia Micali est une experte reconnue au niveau international des troubles de l'alimentation et du comportement alimentaire. En mars 2019, sous son impulsion, la consultation AliNEA a ouvert ses portes. Destinée aux enfants et adolescents en proie à des troubles de l’alimentation ou du comportement alimentaire, AliNEA offre une prise en charge inédite incluant véritablement la famille.

Pour en savoir plus sur AliNEA

 

 

Dernière mise à jour : 17/07/2019