Ouverture des nouveaux locaux des soins intermédiaires péri-interventionnels

Créés en 2016, les soins intermédiaires péri-interventionnels (SINPI) sont issus de la réflexion qu’il n’existait pas de lieu pour les patients nécessitant une surveillance soutenue après une intervention sous anesthésie, suite à leur passage par la salle de réveil (ou salle de surveillance post-interventionnelle).

Les patients séjournent aux SINPI après une prise en charge anesthésique pour une opération chirurgicale ou un examen, si leur état nécessite une surveillance spécifique et/ou un équipement particulier.

Durant une période d’un à plusieurs jours, cette étape permet une stabilisation de l’état de santé avec un suivi et un confort optimal. Environ 1’400 patients passent ainsi chaque année aux SINPI.

Depuis le 25 juin, les patients des SINPI sont accueillis dans de nouveaux locaux ultramodernes. La vaste salle blanche de 200 m2 peut contenir sept lits, et quatre box supplémentaires permettent d’isoler certains patients.

Dans cette atmosphère sécurisante, tout est pensé pour optimiser le rétablissement avec notamment une attention particulière aux rythmes circadiens : des puits amènent la lumière naturelle, et des écrans diffusent en temps réel des captations vidéo des rues de Genève provenant des caméras officielles de la Ville.

Sur notre photo, un professeur et une infirmière au chevet d'un patient dans les nouveaux locaux des SINPI.

© Julien Gregorio, HUG

Pour en savoir plus : le site de l'Unité des soins péri-interventionnels