Etape du chantier GIBOR: pose de la cage de Faraday

Projet Gibor

Découvrez une étape importante du chantier GIBOR: la pose de la cage de Faraday dont le revêtement en cuivre permet d'isoler l'IRM des perturbations électromagnétiques extérieures. 

Le projet GIBOR, qu'est-ce que c'est?
Dans le cadre de la réorganisation de l'ensemble de ses blocs opératoires et de ses salles interventionnelles, les HUG ont lancé en 2016 le projet: "Activités chirurgicales à 10 ans" (AC10). Ce projet complexe est divisé en plusieurs sous-projets, dont GIBOR. Celui-ci prévoit la construction d'une plateforme interventionnelle constituée d’une salle d’opération et d’une salle de rythmologie couplées à une salle d’imagerie IRM (imagerie par résonance magnétique). Il réunit différents services médicaux : neurochirurgie, cardiologie interventionnelle, radiologie et anesthésie.

L'objectif commun de ce projet est: 

  • améliorer les gestes opératoires
  • diminuer le nombre de ré-interventions dans les domaines de la neurochirurgie et de la chirurgie cardiovasculaire.

L’IRM se déplace dans le bloc opératoire sur des rails au plafond. Cette particularité rend son installation très complexe tant au niveau architectural et technique, qu’au niveau de l’organisation médicale et paramédicale. L’intérêt de cette plateforme est la sécurité du patient. Comme ce dernier n’a pas besoin d’être déplacé lors de l'opération, il y a un gain de temps pour l’examen, une diminution de la durée d’anesthésie ainsi qu’un risque d’infections limité. 

Plus d'infos
hug.plus/gibor

Dernière mise à jour : 05/03/2019