Vous êtes domicilié hors de Genève

Vous êtes domicilié en Suisse, hors du canton de Genève, assuré selon la LAMal (art.41) et vous souhaitez être hospitalisé aux HUG :

  • Votre hospitalisation aux Hôpitaux universitaires de Genève est subordonnée à l’octroi d’une garantie d’hospitalisation hors de votre canton de domicile.
  • Le médecin envoyeur doit transmettre une demande de garantie à votre canton de résidence.
  • En cas d’approbation, la facture sera répartie entre votre caisse maladie et votre canton de domicile.
  • En cas de refus total ou partiel, vous devenez débiteur d’une partie de la facture qui vous sera personnellement adressée. Les HUG faisant partie de la planification cantonale genevoise, les parts à charge de l’assurance obligatoire des soins et éventuellement du canton seront adressées respectivement à votre assurance maladie et le cas échéant à votre canton de domicile.
  • Si vous êtes au bénéfice d’un contrat complémentaire couvrant les frais d’hospitalisation pour toute la Suisse, le remboursement est subordonné aux conditions générales du contrat dont vous devez connaître les modalités et les limitations.

Si vous êtes assuré auprès d'une assurance internationale ou étrangère, nous vous suggérons de contrôler la couverture et la prise en charge des frais avant votre admission et de demander une garantie de prise en charge totale de votre séjour.
A défaut, afin de garantir le paiement de votre séjour, nous vous demandons le versement d'un dépôt avant votre hospitalisation programmée.
La responsabilité du paiement de la totalité des frais d'hospitalisation vous incombe et vous signez un document d'accord le mentionnant.
Avant votre séjour hospitalier, nous vous recommandons de demander une estimation du coût de votre hospitalisation. Parlez-en à votre médecin qui sollicitera le service de gestion administrative des séjours et tarification des HUG (email: FinanciereTetC.Estimation@hcuge.ch)

Assurance maladie du frontalier

Suite aux évolutions récentes de la législation française (depuis le 1er juin 2014, la législation française a obligé les frontaliers ayant opté pour l’assurance privée française à basculer dans le régime général de Sécurité sociale), les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) affirment leur volonté de poursuivre la prise en charge des patients frontaliers dans les meilleures conditions. L’excellence de la qualité des soins et de la prise en charge globale est leur première préoccupation. Les HUG ont créé une hotline (+41 22 372 20 20, lundi-vendredi de 9h à 16h) pour répondre aux appels de leurs patients frontaliers.

S’assurer en Suisse ou en France?

Par le biais de l’Accord sur la libre circulation des personnes (ALCP) conclu entre la Suisse et l’Union européenne, les frontaliers ont la possibilité d’opter soit pour l’assurance maladie suisse (LAMal), soit pour l’assurance maladie française (Sécurité sociale). Une fois ce choix fait de manière formelle, le droit d’option peut être réouvert en cas de passage du statut de travailleur à celui de retraité exclusivement du régime suisse reprise d’une activité en Suisse après une période de chômage indemnisé en France.

Si vous êtes assuré(e) LAMal :

Votre assurance prend en charge toute consultation ambulatoire qu’elle soit urgente ou programmée aux HUG selon les modalités prévues par la LAMal (franchise et quote-part) votre hospitalisation aux HUG selon les modalités prévues par la LAMal (franchise, quote-part et participation de CHF 15.- par jour). Lors d’une hospitalisation, vous devez présenter votre carte d’assurance ou une garantie de prise en charge de votre assurance.

Si vous êtes affilié(e) à l’assurance maladie sociale française :

Les conditions d’accès en Suisse aux soins relevant de maladies sont différentes selon les types de soins. Une autorisation préalable de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) est souvent requise.

Choix d’un médecin traitant en Suisse

Vous avez la possibilité de choisir un médecin traitant en Suisse. Pour être reconnu comme médecin traitant par la CPAM, le médecin s’engage à respecter le dispositif français du parcours de soins coordonnés ; un conventionnement spécifique entre la CPAM et le médecin traitant est alors nécessaire.

Soins médicalement nécessaires (soins inopinés ou urgents)

Si vous tombez malade en Suisse et que des soins sont nécessaires, vous pouvez vous faire soigner en Suisse, sans autorisation préalable de la CPAM. Vous devez pré- senter votre carte européenne d’assurance. Dans ce cas, la Sécurité sociale prend en charge :

  • toute consultation ambulatoire effectuée aux HUG sans autorisation préalable si les soins sont jugés nécessaires, par exemple pour une urgence médicale durant votre journée de travail,
  • votre hospitalisation en chambre commune aux HUG sans autorisation préalable si les soins sont jugés nécessaires.

Les soins médicalement nécessaires sont remboursés sur la base de la facture des HUG.

Soins ambulatoires, non urgents, en marge du travail

Vous pouvez bénéficier d’un remboursement des soins non urgents en Suisse, sans autorisation préalable de la CPAM, pour autant que ceux-ci soient prodigués pendant les jours ouvrés en marge d’une journée de travail. Ces soins sont remboursés sur la base des tarifs suisses.

Soins programmés

Les soins programmés sont les soins lourds planifiés à l’avance et qui constituent la raison principale de votre déplacement en Suisse. Ces soins programmés sont ceux nécessitant :

  • une hospitalisation d’au moins une nuit
  • ou le recours à des infrastructures/équipements hautement spécialisés et coûteux.

Pour obtenir le remboursement par l’assurance maladie française, il est nécessaire d’obtenir une autorisation préalable de la CPAM, sous la forme d’un formulaire S2 « Droit aux soins médicaux programmés » que vous présentez ensuite aux HUG.

Pour obtenir ce document, vous devez adresser au médecin-conseil de votre CPAM un certificat médical établi par votre médecin traitant, précisant :

  • la pathologie
  • es soins qui doivent être pratiqués
  • les motifs médicaux nécessitant leur réalisation en Suisse
  • les dates de début et de fin des soins ou leur durée.

Cette autorisation qui garantit la prise en charge de vos soins programmés par votre assurance sera à présenter lors de votre hospitalisation ou de vos soins avec votre carte d’assurance.
Les soins programmés sont remboursés sur la base des factures des HUG.

Soins initiés

Les soins lourds initiés avant votre affiliation à la Sécurité sociale peuvent être poursuivis. Sont concernés :

  • les soins programmés en lien avec une affection de longue durée (ALD), ainsi que
  • les autres soins programmés, normalement soumis à autorisation préalable.

Un certificat médical doit être présenté à la CPAM pour obtenir le formulaire S2 «Droit aux soins médicaux programmés» que vous présentez ensuite aux HUG.
Les soins initiés sont remboursés sur la base des factures des HUG.

Accès à des soins non pris en charge par votre assurance

Si vous n’avez pas d’assurance prenant en charge vos soins en Suisse, vous avez tout de même la possibilité de consulter un médecin aux HUG ou de vous faire hospitaliser.
Pour les traitements ambulatoires, la facture doit être réglée le jour du traitement.
En cas d’hospitalisation, vous devez déposer une garantie. Toutes les factures liées à vos soins (ambulatoire ou hospitalisation) seront à votre charge.

Lire la brochure