A l'école, à la crèche

Si les ingestions accidentelles sont relativement rares à la maison, les personnes souffrant d'allergies alimentaires visitent également des amis, vont à l'école, ou partent en vacances. Un minimum de précautions permet de sortir avec peu de risques.

La crèche et l'école sont les premiers lieux de socialisation et une allergie alimentaire ne devrait pas constituer un handicap à cette étape importante de la vie d'un enfant.

Les personnes appelées à s'occuper de l'enfant doivent être informées par les parents sur les aliments à éviter, les symptômes qui pourraient apparaître en cas de réaction, ainsi que sur l'attitude à tenir.

Il est particulièrement important que ces personnes disposent des médicaments de première urgence (gouttes d'antihistaminique, adrénaline auto-injectable), ainsi que les numéros de téléphone des personnes à contacter.

Si l'enfant mange à la crèche ou à l'école, la cuisine doit être informée de la nécessité d'éviter absolument l'aliment en question. Le cas échéant, les repas seront préparés à domicile.

Enfin, il faut éviter que les camarades de l'enfant ne consomment l'aliment en sa présence et n'en badigeonnent pas des objets communs (jeux...). Le respect de ces quelques règles élémentaires permettra à l'enfant de vivre presque normalement avec ses camarades d'école ou de garderie.

Pour en savoir plus

Lisez l’article "Attitude pratique face à un enfant qui présente une allergie alimentaire"