Allergie aux oeufs

Mon enfant va-t-il guérir de son allergie aux œufs ?

Oui probablement. Environ 2/3 des enfants allergiques à l’œuf vont perdre cette allergie avec le temps, le plus souvent avant l’âge de 5-7 ans mais certains enfants sévèrement allergiques peuvent le rester toute leur vie.

L’équipe de l’unité suivra régulièrement l’évolution de l’allergie de votre enfant pour déterminer le moment éventuel où il pourra, après des tests en milieu médical, commencer à manger de l’œuf cuit et/ou cru.

Mon enfant est allergique aux œufs, peut-il les manger cuits ?

Non, mais... Les enfants allergiques aux œufs sont habituellement initialement allergiques à l’œuf cru et cuit. Quand ils commencent à perdre cette allergie, la tolérance apparaît initialement pour l’œuf cuit puis, quelques mois ou années plus tard, pour l’œuf cru.

Lorsqu’on est allergique au blanc d'œuf, puis-je manger le jaune ?

Non ! Le blanc d'œuf contient la plupart des protéines qui entraînent les réactions les plus graves. Cependant, il est très difficile de séparer parfaitement le blanc du jaune et même une quantité minime de protéine allergénique peut déclencher une réaction. Le jaune d’œuf doit donc également être évité.

 

Peut-on manger du poulet lorsqu’on est allergique aux œufs ?

Les anticorps qui réagissent contre les protéines d’œuf ne reconnaissent pas les protéines de poulet. Dans des cas exceptionnels, les personnes en contact fréquent et prolongé avec les oiseaux (éleveurs de volaille p.ex.) peuvent développer une allergie croisée aux oiseaux et aux œufs et doivent également éviter le poulet.

Comment éviter une réaction allergique ?

Évitez tous les aliments et les produits qui contiennent de l’œuf. Évitez les aliments et les produits qui ne comportent pas de liste d'ingrédients et lisez les étiquettes avant chaque achat car les fabricants peuvent modifier leurs recettes ou utiliser différents ingrédients pour des variétés de la même marque.

Ingrédients indiquant la présence d’œufs

  • Albumen
  • Albumine
  • Conalbumin
  • Œufs de canards, d'oies de cailles
  • Lait de poule
  • Lécithine d’œuf
  • Livetine
  • Lysozyme
  • Ov…
  • Ovalbumin, Ovoglobulin
  • Ovomacroglobuline
  • Ovomucoïde
  • Ovomucine
  • Ovotransferrine
  • Ovovitelline
  • Vitellin

Aliments contenant ou pouvant contenir des œufs

  • Biscuits/petits pots pour bébés
  • Aliments enrobés de pâte frite
  • Pains et brioches (dans la préparation ou glaçage)
  • Gâteaux, crêpes, gaufres, biscuits, quiches, soufflé
  • Bonbons
  • Consommé, soupes, sauces
  • Tarte à la crème / Crème anglaise/Crème dessert
  • Certains vins blancs (filtrés sur du blanc d'œuf)
  • Nouilles / pâtes aux œufs 
  • Saucisson/ Hot dogs/ boulettes de viande 
  • Crème glacée et sorbet 
  • Mayonnaise
  • Meringue
  • Vinaigrettes (certaines catégories)
  • Surimi
  • Lait de poule

 

Un enfant allergique aux œufs peut-il être vacciné ? 

Certains vaccins comme celui contre la rougeole sont effectivement cultivés sur des cellules d’embryons de poulet mais il ne subsiste que des traces infimes dans le vaccin. Les enfants allergiques à l’œuf ne réagissaient pas plus que les autres enfants au vaccin Priorix (ou ROR, Rougeole-Oreillons-Rubéole) et doivent donc être vaccinés comme les autres par leur pédiatre.

Le vaccin contre la grippe représente un risque faible de réaction et peut être administré si nécessaire, mais sous surveillance médicale et après un test cutané effectué à la consultation.

Comment cuisiner sans œufs ?

Dans une recette, chaque œuf peut être remplacé par UN des mélanges suivants (peut remplacer maximum 2 œufs):

  • 5 ml (1 cuillère à thé) de levure dissoute dans 50 ml d’eau chaude
  • 1 sachet de gélatine non aromatisée et 30 ml (2 cuillères à soupe) d’eau chaude. Ne mélanger les ingrédients qu’au moment de les utiliser
  • ½ banane moyenne en purée
  • 2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de pomme de terre
  • Mélange (fouetté où à la fourchette) de 1 cc maïzena, 1 cc fécule de pomme de terre, 1 cc bicarbonate de sodium, 10 cl eau
  • « Substitut d’œuf » (en magasin diététique, mélange d’amidon de maïs, fécule de pomme de terre, épaississants (cellulose, farine de guar) et émulsifiants (mono et diglycérides d’acides gras de palme).

Attention à la contamination

La contamination est le transfert d'un ingrédient (allergène alimentaire) à un produit qui n'en contient pas en temps normal.

 

Situations à risque :

  • Lors de la fabrication de l'aliment (partage de matériel de fabrication et d'emballage, même chaîne de fabrication…)
  • Lors de la distribution au détail, (partage d'équipement, emploi de la même trancheuse pour couper le fromage et la charcuterie, même présentoir à la boulangerie…)
  • Lors de la préparation de l'aliment à la maison ou au restaurant (même cuillère pour servir 2 plats différents, mains souillées…)