Evaluer la douleur

Evaluer la douleur

Le Réseau douleur des HUG diffuse une palette d'outils validés pour évaluer la douleur

Comment les soignants s'y prennent-ils pour obtenir les renseignements nécessaires afin d'évaluer, de diagnostiquer, et finalement de mieux soigner la douleur ?
Les outils d'évaluation de la douleur présentés ont été sélectionnés en fonction de critères de disponibilité et de diffusion dans le monde francophone, mais également en fonction de leur validation scientifique.

L'objectif du réseau douleur n'est pas seulement de mettre à disposition une palette d'outils permettant l'amélioration de la prise en charge des patients qui présentent des douleurs mais aussi d'insister sur le contexte global dans lequel ces derniers sont utilisés. C'est la raison pour laquelle diverses échelles d'évaluation sont proposées.  

Choisir le bon outil 

 

Qu’elle soit aiguë ou chronique, la douleur des patients doit être évaluée régulièrement. Pour une prise en charge de qualité, le Réseau douleur a défini des standards de soins pour l’évaluation de celle-ci.

 

Standards de soins pour l'évaluation de la douleur (patients hospitalisés)

A. Choix de l’outil d’évaluation :

  • Favoriser l’auto-évaluation: Echelle Visuelle Analogique (EVA), Echelle Numérique (EN), Echelle Verbale Simple, Echelle Faciale
  • Privilégier l’utilisation du même outil lors des évaluations ultérieures

B. Modalités d’évaluation :

  • Respecter les modalités d'application de l’outil choisi (consulter le guide d’utilisation sur DPI)
  • Informer le patient sur les modalités d’utilisation de l’outil et sur l’importance du partenariat pour le suivi de la douleur
  • Respecter la cotation du patient, explorer avec lui ce que représente son niveau de douleur, déterminer avec lui son seuil d’intervention (seuil à partir duquel il attend que les soignants agissent) et ses attentes

C. Fréquence de l’évaluation (minimum requis) :

  • Pour tous les patients dès l’admission : évaluation de la douleur 2x/jour de J1 à J2
  • Si présence de douleur : évaluation au minimum 2x/jour jusqu’à atteindre une douleur inférieure au seuil d’intervention selon le patient pendant 48 heures (au moins 48 heures d’évaluation pour les douleurs chroniques)
  • Si absence de douleur :évaluation 2x/jour, 1 jour/semaine
  • Lors de la mise en place de toute nouvelle mesure antalgique : évaluations régulières en fonction du contexte et des délais d’action des mesures prises

D. Documentation :

  • Le score de douleur est relevé et documenté dans le dossier du patient en précisant le contexte de l’évaluation (lors de la mobilisation, du repos ou lors des soins)
  • Si la douleur est présente à l’admission : compléter une anamnèse douleur et ouvrir une cible douleur dans le domaine «Cognition/perception»
  • Si la douleur apparaît en cours de séjour : ouvrir une cible douleur en précisant la localisation, les caractéristiques, l’intensité et l’évolution de la douleur

- See more at: http://www.hug-ge.ch/reseau-douleur/outils-travail#sthash.x4UH6wu2.dpuf