Soins infirmiers

Philosophie

Conception de la personne des soins infirmiers*

L’être humain est une personne bio-psycho-sociale et spirituelle en interactions constantes avec les autres et avec un environnement changeant. Chaque personne est unique et responsable.

* P. Brennenstuhl, 1999

Soins à la personne âgée*

La personne qui avance en âge est un adulte enrichi de toutes ses expériences de vie; elle possède des droits à respecter et des devoirs à sauvegarder. Elle mobilise parfois plus difficilement ses ressources de manière momentanée ou définitive. Elle est souvent confrontée à des pertes qui doivent être reconnues et considérées. En outre, elle peut rencontrer des difficultés à conserver son indédendance1 et /ou son autonomie2 de manière transitoire ou durable. Ces difficultés doivent être identifiées distinctement et acceptées.

Cependant, l’adulte âgé demeure en toute circonstance le partenaire privilégié de la relation soignante et il prend les décisions qui le concernent tout en tenant compte des intérêts de la collectivité et des possibilités des professionnel(le)s.

1 Indépendance – définition :« La capacité ou la possibilité d’une personne d’effectuer sans aide (seule) les activités physiques, mentales, sociales et économiques de la vie courante ».

2 Autonomie – définition : « La capacité et/ou le droit d’une personne à choisir elle-même les règles de sa conduite, l’orientation de ses actes et les risques qu’elle est prête à courir ».

Dictionnaire des personnes âgées, de la retraite et du veillissement (rubrique vie sociale) 1984
* P. Brennenstuhl, 1999

Politique globale des soins infirmiers*

  • L’infirmière accueille, soigne et accompagne l’adulte âgé en intégrant la famille et l’entourage dans toutes les situations de la vie. Elle utilise une démarche professionnelle (processus de soins) qui prend en considération les habitudes et le projet de vie, qui privilégie la participation et qui respecte les décisions de la personne soignée.
  • En toute circonstance, elle l’aide à atteindre un niveau de bien-être acceptable (optimal).
  • Elle veille à la continuité des soins et elle garantit la personnalisation des prestations.
  • Elle respecte les principes éthiques de la profession et contribue à son développement.

* P. Brennenstuhl, 1999

Soins aux personnes ayant une maladie évolutive*

  • La personne qui présente une déficience motrice ou neurologique est une personne en crise situationnelle. Elle se retrouve à devoir réorganiser sa vie alors qu’elle vient à peine de vivre des limitations dans ses activités de la vie quotidienne. Elle est confrontée à l’espoir de récupérer sa santé, son indépendance et une nouvelle place sociale et en même temps découvrir les limites liées aux conséquences de sa maladie. Elle passe du statu d’Homme sain au status de personne avec un handicap.
  • Cette période clé nécessite de la part des soignants de maintenir un partenariat basé sur la découverte de capacité résiduelle, l’encouragement, le soutien et l’intégration du handicap. Cet accompagnement inclut aussi l’entourage pour favoriser un retour à une vie sociale et maximiser la qualité de vie.

* H. Guisado 2011

L'équipe soignante*

  • L’équipe des soins infirmiers est constituée de plusieurs collaborateurs(trices) qui occupent des fonctions distinctes et complémentaires. Chacun(e) est responsable de son travail, la responsabilité finale incombant à l’infirmier(ère) qui assure la coordination et la gestion des soins. 
  • L’équipe soignante collabore étroitement avec les autres professionnel(le)s de la santé et conçoit son action en équipe inter-disciplinaire.

* P. Brennenstuhl, 1999