Définition

Il existe 3 étapes pour décrire le processus suivi par les patients avec des nouveaux handicaps ou avec des pertes de capacités fonctionnelles, en phase post-aiguë :

La rééducation concerne le patient qui suit un traitement visant une potentielle récupération de ses capacités antérieures, quelles soient altérées par une maladie ou par accident.

La réhabilitation est un processus d’ajustement. Elle permet au patient de vivre le deuil de ses capacités antérieures perdues et de s’adapter à celles conservées ou retrouvées. Cette phase intègre progressivement, en sus du patient, son réseau de soutien, familial et/ou social qui est impliqué dans ce changement.

La réadaptation est l’étape où les thérapies des différents professionnels visent à maintenir et renforcer les capacités fonctionnelles récupérées, ainsi qu’éventuellement ralentir les pertes induites par la maladie.

Elle permet au patient d’apprendre à vivre avec ses capacités résiduelles et d’adapter son environnement selon ses nouvelles possibilités fonctionnelles (ex. habitat).

La réadaptation demande la participation active du patient et de son entourage. Les « aidants naturels » sont pris en compte dans le projet de réadaptation pour leur permettre de s’adapter dans leur propre vie au changement des capacités du patient.

D’une manière générale de nos jours, le terme de réadaptation utilisé inclut ces trois étapes.

Tout au long de ce processus, une récupération de certaines capacités du patient est possible.

L’Association Nationale de la Qualité (ANQ) définit cinq catégories de réadaptation :

  • musculo-squelettique
  • cardiaque
  • respiratoire
  • neurologique
  • générale et gériatrique

Le service médical de réadaptation comprend deux de ces catégories, la réadaptation neurologique (plus spécifiquement à l’unité 30 de l’Hôpital de Bellerive) et la réadaptation générale et gériatrique.

Le service se répartit sur 2 sites, l’un sur la commune de Bernex (l’Hôpital de Loëx) et sur la commune de Collonge Bellerive (l’Hôpital de Bellerive).