Conception des soins

Les références pour une qualité des soins

  • L’accueil du patient et l’entrevue d’anamnèse initiale.

Chaque fois que possible, l’anamnèse est réalisée conjointement entre l’infirmier et le médecin de façon à limiter la fatigue induite chez le patient par des interventions multiples.

  • Cette anamnèse conjointe doit permettre, de définir en commun les conditions cadres du projet thérapeutique.

Champs d'intérêts et compétences communes

  • Partager une même culture soignante au travers de l’utilisation et la promotion d’outils d’évaluation.
        • L’évaluation de la mesure d’indépendance fonctionnelle (MIF) est réalisée à l’entrée (J0-J3) de chaque patient puis hebdomadaire et à la sortie. L’évaluation de la chute est systématiquement réalisée lorsque cet événement survient. 
        • D’autres outils sont utilisés en fonction de la problématique du patient (anamnèse et grille d’évaluation de la continence, douleur, ESAS, DOLOPLUS…..)
  • Prévention et traitement des escarres, une infirmière de référence par unité est nommée dans un projet institutionnel "Zoom escarres".
  • Traitement et prévention de l’incontinence avec la participation d’une infirmière et d’une aide-soignante de référence dans chaque unité. Elles participent au groupe  "Promotion de la continence urinaire".
  • Prise en charge des patients en soins palliatifs et gestion des symptômes, notamment le traitement de la douleur.
  • Mémo "soins palliatifs"
  • Prévention de l’infection et plus spécifiquement les modalités de prise en charge de patients MRSA, BLSE avec une infirmière relais "VigiGerme" par unité.
  • Une formation des soignants à des ateliers thérapeutiques a permis d’élaborer la structure de ces ateliers « d’Activités thérapeutiques » pour le patient en attente de placement dans les unités en attente de placement en EMS.
  • Une formation à la gestion de la violence, aux mesures de contrainte (mesures limitant la liberté de mouvement).
  • Un "journal club" (à l'hôpital de Bellerive) pour développer les "evidences bases".

 

Les Valeurs

  • Respect du choix des patients et du concept de responsabilité
  • Volonté de promouvoir en toutes circonstances des soins visant à garantir le confort et la sécurité de nos patients.
  • Volonté d'intégrer la famille du patient dès l'accueil de celui-ci (recueil de données initial).
  • Partenariat avec les familles (approche systémique)
  • Respect de l’être humain dans sa globalité. Au-delà de la maladie et des symptômes la valeur principale est de comprendre l’être humain dans sa complexité et dans son unicité.
  • Principe de bienfaisance : le patient est au centre des préoccupations de toute l’équipe soignante et nous avons la volonté de promouvoir ce qui est bon pour lui et AVEC lui.
  • Principe d’autonomie du patient : nous nous attachons à travailler sur les déficiences mais aussi et surtout à valoriser les compétences restantes de façon à maintenir une qualité de vie permettant, chaque fois que possible, de favoriser un retour à domicile ou à préparer dans les meilleures conditions un transfert en EMS, préparés dans les meilleures conditions.
  • Promotion "les directives anticipées"

 

Les colloques d'attitude

colloque d attiude

  • Un colloque d’attitude est organisé chaque fois que la complexité d’une situation de soins l’exige. La décision de l’organisation d’une telle séance est prise conjointement entre le médecin de l’unité et l’IRU.
  • L’IRU (ou l’infirmière de l’unité qui le remplace si absent) organise la séance et invite les différents participants (possibilité d’inviter des personnes extérieures à l’équipe si ressources pour la résolution de la problématique concernée).
  • Sur la base de ces colloques, il peut être parfois utile de faire référence au Conseil d’Ethique Clinique des HUG.

Les Entretiens de famille

  • Ces entretiens s’inscrivent dans le cadre du projet de soins du patient et de son projet de vie.
    Ils sont décidés lors du colloque interdisciplinaire chaque fois qu’un problème de soins spécifique se pose ou afin de préparer dans les meilleures conditions l’avenir social du patient.