Mesures de surveillance et de prévention

Le programme oncogénétique proposé par le centre des cancers permet à la personne qui consulte d’obtenir un consensus d’une équipe d’experts sur les mesures de surveillance et de prévention adaptées et sur la possibilité d’une analyse visant à identifier une prédisposition génétique au cancer. Le parcours mis en place dans le cadre de ce programme est structuré afin que le consultant puisse bénéficier, tout au long de la démarche, d’un conseil génétique qui lui permette d’obtenir toutes les informations nécessaires pour bien comprendre les options disponibles.

Dans le cas où l’option d’une analyse génétique n’est pas retenue lors du consensus pluridisciplinaire, des recommandations de surveillance et de prévention, adaptées à l’évaluation du risque de cancer basé sur l’histoire médicale personnelle et familiale, sont discutées par les experts. La proposition émanant de ce consensus est ensuite présentée de manière détaillée au consultant par le médecin oncogénéticien et la conseillère en génétique.

Lorsque la possibilité d’une analyse génétique est retenue et que le consultant souhaite entreprendre cette démarche après avoir été informé des modalités, limites et implications, une prise de sang est alors réalisée. Le consensus pluridisciplinaire a évalué les mesures de surveillance et de prévention qui seront discutées lors de la consultation où le résultat de l’analyse génétique est transmis.

Si une mutation responsable d’un haut risque de cancer a été identifiée, il est rappelé à la personne qui consulte l’importance de transmettre à sa parenté proche qu’un dépistage ciblé à la recherche de cette mutation est disponible.

Si l’histoire médicale personnelle et/ou familiale est très évocatrice d’un syndrome de prédisposition au cancer et que les analyses en première intention n’ont pas identifié de mutation, il est mentionné au consultant que d’autres dépistages génétiques pourraient être considérés ultérieurement en fonction des progrès de la connaissance.

Au terme de la démarche, un courrier est adressé au consultant, ainsi qu’à ses principaux médecins-traitants.

Si le consultant l’accepte, la conseillère en génétique reprend contact avec lui par téléphone afin de faire le point sur sa situation à distance de l’annonce du résultat de l’analyse génétique et sur les mesures de dépistage et de prévention déjà entreprises ou envisagées (p. ex. mammographie, coloscopie, chirurgie préventive).