Liste descriptive

Histologie

Ce secteur d’activités s’attache à l’étude microscopique des tissus. Les prélèvements analysés par le SPC comprennent les biopsies et les pièces opératoires, prélevées et transmises par les cliniciens des HUG ou en pratique privée.
Les pièces opératoires nécessitent en premier lieu une analyse macroscopique détaillée, qui permet d’effectuer les prélèvements qui donneront lieu à une analyse histologique. Ces différents prélèvements font ensuite l’objet d’actes techniques dans les laboratoires d’histologie. Le médecin pathologiste en charge du cas clinique demandera au besoin des techniques complémentaires, telles que des colorations spéciales, une étude immunohistochimique, une analyse en microscopie électronique ou des examens de pathologie moléculaire.

Autopsie médicale

Le SPC réalise des autopsies adultes, pédiatriques et fœtales suite à la demande de services médicaux des HUG, de responsables médicaux des cliniques privées ou des établissements médico-sociaux du canton de Genève, ou des familles.
L’autopsie médicale aborde diverses questions d’importance, comme la cause du décès, la documentation précise et le stade d’une maladie, les conséquences d’un traitement médical ou chirurgical, la caractérisation d’une affection syndromique et/ou génétique dans le domaine fœtal. Elle participe au contrôle qualité de notre institution.

Cytologie

La cytologie consiste en l'analyse des cellules contenues dans divers liquides biologiques (ascite, épanchement pleural, urines…), provenant de frottis gynécologiques, ou de ponctions-aspirations à l’aiguille fine.
Le service complet d’expertises cytologiques offert par le SPC inclut la prise en charge technique et l’interprétation de tous les types de prélèvements cytologiques, ainsi qu’une assistance active aux ponctions à l’aiguille fine réalisées par divers cliniciens des HUG par le biais d’une préparation rapide des lames associée à une lecture et un diagnostic immédiats sur le site (ROSE « Rapid On Site Evaluation »).

Cytométrie en flux

La cytométrie en flux (CMF) est une technique de laboratoire permettant de faire défiler des particules, molécules ou cellules à grande vitesse dans le faisceau d'un laser en les comptant et en les caractérisant. C'est la lumière réémise (par diffusion ou fluorescence) qui permet de classer des populations cellulaires suivant plusieurs critères et de les trier. Le laboratoire de CMF au sein du SPC utilise cette technique aussi bien pour l’étude fonctionnelle de cellules saines que pour la mise en évidence du caractère pathologique des cellules analysées. La CMF est utilisée pour le diagnostic ou le suivi thérapeutique des différentes pathologies hématologiques (p.ex.: leucémies aigues et chroniques, lymphomes). En oncologie, la détection des cellules pathologiques est l’application la plus développée. En immunologie la CMF est utilisé pour la détection ou l'identification des sous-types des cellules impliquées dans l'immunité.

Pathologie moléculaire

Les analyses de pathologie moléculaire permettent, par le biais de l’analyse de protéines et d’acides nucléiques, l’obtention d’informations sur le diagnostic et le pronostic de certaines maladies, ainsi que sur des facteurs prédictifs de réponse au traitement.

Ces molécules peuvent être détectées sur des lames (techniques d’immunohistochimie ou d’hybridation in situ) ; les acides nucléiques peuvent également être extraits des biopsies, des cytoponctions, et d’autres prélèvements, ceci afin de permettre une analyse de la séquence à la recherche de mutations, une quantification de l’ADN ou ARN, ou encore une analyse à la recherche de micro-organismes