La sortie

Comment préparer votre sortie ?

Pour votre retour à domicile, qui est envisageable à partir du cinquième jour après l’opération, il est préférable qu’un de vos proches soit présent. Ce dernier peut également vous accompagner à vos rendez-vous les jours suivants. 

Selon votre état de santé, le médecin peut vous prescrire une aide à domicile (ménage, repas) en collaboration avec l’Institution genevoise de maintien à domicile (imad) ou recommander une convalescence en centre spécialisé. 

Lors de la sortie, l’équipe soignante vous remet un dossier comprenant le certificat médical, l’ordonnance, l’avis de sortie et vos rendez-vous en ambulatoire aux HUG pour le changement du ou des pansements (environ 4 jours après la sortie) et le retrait des fils/agrafes (environ 10 jours après la sortie). Une fois les fils/agrafes retirés, vous n’avez plus besoin de pansement et vous pouvez prendre une douche normalement. Les bains ne sont toutefois pas autorisés tant que la plaie n’est pas complètement cicatrisée. Par la suite, évitez de vous frotter ou de gratter la cicatrice. N’appliquez aucune pommade, crème ou huile à cet endroit.

« Je suis rentré à la maison après six jours. Le premier mois, les douleurs étaient importantes, en particulier dans la jambe droite, et m’empêchaient parfois de dormir. On a essayé plusieurs antalgiques mais ce qui me soulageait le mieux, c’était de mettre de l’eau glacée sur la jambe et de bouger. Petit à petit, la douleur a diminué. »
Marc, 55 ans

 

Comment se passe la suite ?

Les bons gestes au quotidien 

Ils sont indispensables à votre convalescence. Pendant les six à douze premières semaines après l’opération, suivez les conseils donnés par les physiothérapeutes :

  • effectuez, chaque jour, les exercices appris à l’hôpital
  • tournez-vous sur le côté d’un bloc et de vous redresser en maintenant le dos droit lors du lever du lit
  • maintenez votre dos droit, sans torsion et sans flexion de la région lombaire ou cervicale pour réaliser les différentes activités de la vie quotidienne (toilette, habillage, ménage, cuisine, etc.)
  • prenez un gobelet pour vous brosser les dents
  • marchez mais évitez les terrains accidentés
  • évitez les mouvements brusques du dos et le port de chaussures à hauts talons de plus de 5 cm
  • portez les charges au plus près du corps sans dépasser cinq kilos
  • évitez les positions assises trop basses (fauteuil)
  • conservez la position allongée sur le dos lors des activités sexuelles.

Les bons gestes au quotidien      Les bons gestes au quotidien 

Les bons gestes au quotidien         Les bons gestes au quotidien 

Les bons gestes au quotidien    Les bons gestes au quotidien 

« J’ai repris le travail à 100% après deux mois après avis médical. À la maison comme au travail, j’ai adapté mes gestes car la mobilité et la souplesse ne sont plus les mêmes : j’ai acheté un lave-vaisselle, je me fais aider lorsqu’il faut porter des charges lourdes. Mais aujourd’hui, je peux rester plusieurs heures debout sans douleur et je marche en moyenne 6,5 km par jour. L’important, c’est de rester en mouvement. »
Marc, 55 ans

 

La conduite

Vous ne pouvez pas conduire votre véhicule pendant les quatre à huit premières semaines qui suivent votre sortie de l’hôpital. Vous pouvez reprendre la conduite lorsque la position assise est redevenue confortable et n’entraîne aucune douleur.

Entre temps, vous pouvez vous déplacer comme passager pour des courts trajets en voiture ou en transports publics. En cas de voyage plus long, nous vous conseillons de vous arrêter souvent pour vous reposer et de changer de position.

Votre visite de contrôle

Quatre à douze semaines après l’intervention, vous voyez votre neurochirurgien en consultation pour un contrôle. Ce rendez-vous est organisé lors de votre sortie et un courrier est envoyé à domicile par le secrétariat de neurochirurgie pour vous le confirmer.

À cette occasion, un contrôle radiologique est effectué et un programme de physiothérapie est mis en place.

Vous êtes en arrêt maladie pour une durée de 6 à 12 semaines. La reprise de votre activité professionnelle et du sport est décidée en fonction de l’évolution de votre état de santé et selon avis médical. Bougez, tout en respectant les consignes enseignées.

Frais d’hospitalisation

L’hospitalisation est remboursée dans les prestations de base de l’assurance maladie (LAMal) sous déduction de la franchise et de la participation (10% des frais à votre charge).