Neurochirurgie fonctionnelle

La neurochirurgie fonctionnelle est une sous-spécialité neurochirurgicale qui traite du contrôle de réseaux neuronaux impliqués dans l’expression de diverses modalités tels que le mouvement, la spasticité, la douleur ou le comportement. Par la modulation de certains groupes de neurones, le chirurgien peut augmenter ou diminuer l’activité nerveuse corticale, sous-corticale ou médullaire à des fins thérapeutiques.

Stéréotaxie

Il s’agit d’une technique neurochirurgicale développée par Sir Victor Horsley et Robert Clark en 1908 ou une cadre rigide est fixé sur la tête du patient, servant de référentiel pour la navigation dans les structures cérébrales profondes autrement inaccessible. Ce faisant, le chirurgien peut procéder à des biopsies cérébrales profondes, effectuer une radiothérapie focale de haute précision, ou implanter des électrodes cérébrales profondes.

Stimulation cérébrale profonde

Initiée il y a 25 ans par l’équipe de Grenoble, la stimulation cérébrale profonde a été utilisée dans un premier temps pour les troubles du mouvement tels que le tremblement essentiel, la dystonie ou la maladie de Parkinson. Cette thérapie révolutionnaire a permis d’améliorer la qualité de vie de nombreux patients avec un regain d’autonomie. Plus récemment, cette technique a été utilisée dans les troubles psychiatriques tels que le syndrome de la Tourette, les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et la dépression. Cette technique est utilisée aux Hôpitaux Universitaires de Genève, grâce à la collaboration multidisciplinaire avec le service de neurologie, dirigé par l’un de ses pionniers, le Professeur Pierre Pollak.

Chirurgie de la douleur

Une des considérations majeures pour tout médecin, la douleur, peut aussi être traitée chirurgicalement si elle est d’origine neurologique. C’est le cas pour certaines maladies, telles que la névralgie du trijumeau, qui peut être traitée chirurgicalement si elle devient réfractaire à un traitement médicamenteux.

Traitement de la spasticité

La spasticité est un trouble du système moteur pouvant se définir par une hypertonie musculaire et une hyperexcitabilité reflexe interférant avec les mouvements physiologiques. Elle peut survenir dans le cadre de nombreuses pathologies cérébrales et spinales. La mise en place d’une pompe à Baclofène intrathécal permet de diminuer les symptômes et favorise la fonction neuromusculaire.