Consultation de gériatrie communautaire

La consultation de gériatrie communautaire assure des soins communautaires pour les personnes âgées en collaboration avec le médecin traitant. Elle contribue à l’enseignement dispensé aux professionnels de la santé et participe à la recherche en gériatrie communautaire.

Cette consultation prend ses origines en 1972 avec la création du CEGER (Centre de Gériatrie) par le Pr Jean Pierre Junod. Elle est rattachée depuis 2003 au service de médecine de premier recours.

Formulaire de demande d'intervention

Consultez aussi les Infos pratiques et les Liens utiles

 

A qui s'adresse-t-elle ?

Elle a pour mission la prise en soins d’une population âgée, dépendante, fragile et présentant de multiples co-morbidités qui s’inscrivent dans une complexité médico-psychosociale.

La prise en soins s’effectue dans le milieu de vie habituel des personnes.

Prestations

Comment se passe la prise en soins ?

Face aux situations socio-sanitaires complexes, la consultation développe un partenariat où l’ensemble des acteurs formels et informels travaillent en réseau au mieux des intérêts du patient. 

Actuellement, les services hospitaliers, les médecins traitants, et les servives de soins à domicile constituent environ 30% chacun des demandeurs des prestations de la consultation de gériatrie communautaire. Les 10% restants des demandes proviennent des proches ou des patients eux-mêmes.

Quelle que soit l’origine de la demande, l’accord du médecin traitant, si le patient en possède un, est impératif avant toute intervention.

Evaluation

La prise en soins est assurée par une équipe multidisciplinaire, qui effectue une «évaluation gériatrique globale» (Comprehensive Geriatric Assessment).

Cette évaluation est un «processus diagnostic multidimensionnel et interdisciplinaire qui vise à déterminer le status médical, psychosocial et fonctionnel de la personne âgée afin de développer une stratégie de traitement adaptée et un suivi adéquat.» (Stuck et al. Lancet 1; 342: 1032-36. 1993, Stuck et al JAMA;287: 947. 2002)

Objectifs

  • Détecter des problèmes de santé débutants traitables (démence, dépression malnutrition, douleur, troubles de l’équilibre, problèmes d’adhérence médicamenteuse, etc.)
  • Réduire ou éviter des hospitalisations à répétition et une entrée prématurée en EMS
  • Ralentir le déclin fonctionnel et améliorer la qualité de vie
  • Diminuer (de façon directe et indirecte) les coûts globaux de la santé
  • Prévenir et promouvoir la santé, notamment autour des thèmes suivants: