Recherche métabolique en obésité

Nous ne sommes pas égaux face aux calories!

Depuis plusieurs années, le service de l'enseignement thérapeutique pour maladies chroniques mène des études sur les mécanismes responsables de l’économie d’énergie à l'origine du maintien et du développement de l’obésité.

Une méconnaissance de ces facteurs, qui peuvent déterminer le déséquilibre (énergétique), est à l’origine de nombreuses difficultés dans le traitement de l’obésité. Le manque de moyens thérapeutiques naît d’une connaissance insuffisante des mécanismes responsables de l’obésité et de la reprise de poids.
 
En sachant que le contrôle de la balance énergétique est soumis à une multiplicité de facteurs et mécanismes extrêmement complexes, il serait faux de banaliser la cause de l’échec thérapeutique en l’attribuant à un simple « manque de volonté » de la part du patient. Par conséquent, le but des travaux de recherche menés par le service est d'élucider les mécanismes responsables de l'épargne énergétique.
 
Ce travaux ont permis de mettre en évidence des mécanismes responsables de l’économie d’énergie, du défaut du système nerveux autonome et de la résistance à l’insuline. Les résultats obtenus à ce jour encouragent vivement les équipes à poursuivre ces études qui présentent un intérêt tant au niveau scientifique que clinique. Pour cela, les équipes du service bénéficie d’un réseau de collaborations scientifiques dont les compétences spécifiques sont complémentaires.
 
Ces cinq dernières années, ces projets de recherche ont été soutenus par le Fonds National Suisse pour la Recherche Scientifique (grant 32-58939.99) et un fonds européen. Ils ont également bénéficié des contributions de la part des Fondations Ernst et Lucie Schmidheiny et Seidl-Hentsch.