Conditions de travail

Le contrat de travail

Les contrats sont de durée indéterminée ou déterminée. Des contrats à durée limitée sont également proposés dans le cadre d'un remplacement ou dans l'attente d'un repourvoiement de poste.

La période d'essai est habituellement fixée à trois mois.

Pour les personnes au bénéfice d’un contrat à durée indéterminée, en l'absence d'interruption et de prestations insuffisantes, le statut de fonctionnaire peut-être obtenu au terme de la période probatoire de deux ans.

Parmi les conditions essentielles à l’obtention d'un contrat, vous devez:

  • Etre en bonne santé
  • Avoir un casier judiciaire vierge
  • Disposer d'une autorisation de séjour ou de travail valable si vous n'avez pas la nationalité suisse
  • Respecter les conditions nécessaires à l’obtention du droit de pratique pour les professions le nécessitant.

Une visite médicale auprès d'un médecin conseil, ou du service de santé du personnel, est organisée avant votre entrée en fonction.

 

La rémunération

La détermination des salaires du personnel de l'Etat de Genève tient compte de la fonction occupée et du nombre d'années d'expérience utiles au poste.

La grille des salaires est composée de classes et d'annuités, réparties sur 13 salaires. La classe correspond au niveau de la fonction concernée et l'annuité correspond au nombre d'années d'expérience.

La classe de fonction est obtenue dès l'engagement à la condition que votre diplôme de base dispose d'une reconnaissance suisse. Dans le cas contraire, le salaire est diminué d'une classe jusqu'à la présentation de celle-ci. La classe de fonction peut évoluer en cas de promotion professionnelle ou suite à l'obtention d'une formation spécialisée pour le personnel soignant.

A l'engagement, les années d'expérience en suisse ou à l'étranger sont reconnues jusqu'à concurrence de 15 ans et dans la mesure où l'expérience antérieure est considérée utile au nouveau poste.

Aux rémunérations fixées par la grille des salaires sont ajoutées des indemnités horaires accordées pour les jours fériés, les week-ends (samedi et dimanche) et les nuits.

Par ailleurs, une prime mensuelle spécifique aux établissements publics médicaux est versée dès le 4ème mois d'exercice pour les fonctions comprises entre les classes 4 et 15.

 

Les assurances

Accidents professionnels et non professionnels

L'assurance accident professionnel est couverte par l'institution. Pour l'assurance accident non professionnel, une participation est prélevée sur votre salaire.

En cas d'accident, vous pouvez bénéficier des soins de l'institution au sein du secteur privé dans la mesure des places disponibles.

Les frais de santé et d’hospitalisation ainsi que la perte de gain sont pris en charge.

Maladie

L'assurance maladie est obligatoire et à votre charge.

Selon la teneur des accords bilatéraux, les ressortissants européens ont l'obligation de contracter une assurance maladie en Suisse. Toutefois, le droit d'option a été accepté pour les personnes résidant dans la zone frontalière.

Par le biais de l’Accord sur la libre circulation des personnes (ALCP) conclu entre la Suisse et l’Union européenne, les frontaliers ont la possibilité d’opter soit pour l’assurance maladie suisse (LAMal), soit pour l’assurance maladie française (Sécurité sociale). Plus d'infos sur les conditions d'accès aux soins en Suisse, lire la brochure.

Perte de gain en cas de maladie

Durant la première année, l'assurance perte de gain est à votre charge. Elle demeure facultative mais il vous est fortement conseillé de contracter une assurance de ce type. En effet, en cas de maladie durant les trois premiers mois de service, vous percevrez votre salaire à 100% durant 14 jours, puis à 50%. Dès le 4ème mois d’activité, votre salaire sera versé à 100% pendant 56 jours, puis réduit à 50%. Dans tous les cas, votre salaire ne sera plus versé au-delà du 91ème jour d'absence.

Dès la deuxième année de contrat, vous êtes assuré par l'institution en contrepartie d'une participation mensuelle. Votre salaire sera versé à 100% à concurrence de 730 jours sur une durée maximale de 3 ans.

 

La retraite

Le système suisse de retraite repose sur trois piliers:

  • Le 1er pilier correspond à la cotisation AVS (assurance vieillesse et survivants). La cotisation est partagée entre vous et votre employeur. Le taux est identique pour les deux soit 5,15%. L'AVS permet aux cotisants de disposer d'une rente minimale dès l'âge de la retraite (65 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes). Dès 2018, l'âge pivot de la retraite est relevé à 65 ans pour les femmes.
  • Le 2ème pilier est géré par une caisse de pension ou un organisme de gestion de fonds privés. Il a pour but de maintenir le niveau de vie des assurés en cas de vieillesse ou d'invalidité et de subvenir aux besoins des ayants droits en cas de décès. La cotisation est assumée conjointement par vous à hauteur d’un tiers et l’institution à hauteur de deux tiers. Le taux global ainsi que la répartition sont susceptibles d'être révisés dans les années à venir.
  • Afin de compléter votre rente, vous pouvez constituer un 3ème pilier auprès d'une banque suisse ou d'une assurance privée. Facultatif, il peut être lié aux deux premiers.