Tumeurs pleurales, mésothéliome

Thoracoscopie (ou pleuroscopie)Description

Le mésothéliome malin est un cancer primitif qui se développe à partir de la plèvre.

Causes et incidence:

Le mésothéliome est très rare et il prédomine chez l’homme. Une exposition à l’amiante, souvent associée au tabagisme, favorise son apparition. Le temps de latence (de l’exposition au mésothéliome) est particulièrement long puisqu’il dépasse les vingt ans.

Traitement

Malheureusement, aucun traitement efficace contre le mésothéliome n’existe à ce jour. Sa prise en charge dépend de son stade d’avancement. Ainsi, le traitement peut varier de la simple surveillance à la combinaison de chimiothérapie radiothérapie et chirurgie. La majorité des traitements chirurgicaux sont à buts palliatifs ou servent au diagnostic.

Dans une première phase, le chirurgien intervient à des fins d’analyses en effectuant une biopsie par thoracoscopie. Lors d’épanchement pleural associé au mésothéliome (fréquent), le chirurgien effectue une pleurodèse au talc, par thoracoscopie.

Les possibilités d’approches chirurgicales sont la pleurectomie-décortication, la pleurectomie radicale, voire la pleuropneumonectomie (très rarement envisagée en raison de son ampleur et de son bénéfice incertain).

  • La pleurectomie-décortication consiste en la résection partielle de la plèvre en préservant sa partie viscérale.
  • La pleurectomie radicale consiste en la résection de toute la plèvre en préservant le poumon, le nerf phrénique, le diaphragme et le péricarde.
  • La pleuropneumonectomie implique la résection du poumon, de la plèvre, du péricarde et du diaphragme. Seuls les patients en bonnes conditions peuvent recevoir ces traitements compte tenu de leur ampleur. (Voir également le laboratoire de recherche sur le mésothéliome)