Pathologies des nerfs thoraciques

Le nerf vague, le nerf récurrent, le nerf phrénique, les nerfs intercostaux et le système nerveux sympathique sont des nerfs thoraciques. Le traitement de leurs lésions ou pathologies s’effectue au service de chirurgie thoracique.

Système sympathique 

Les nerfs du système sympathique peuvent être à l’origine de pathologies traitées par chirurgie.

L’hyperhidrose

Description

L’hyperhidroseest une sudation excessive du visage, des aisselles, du tronc (poitrine, dos), des pieds, des mains, ou à d’autres parties du corps. L’hyperhidrose implique le système nerveux sympathique.

Causes et incidence

L’hyperhidrose touche environ 3 % de la population.

Les causes sont multiples, le plus souvent inconnues. Elles peuvent être relativement bénignes comme l’anxiété, le sevrage, l’intoxication, la surcharge pondérale et la fièvre, ou provenir de pathologies plus graves comme certains cancers (leucémie, lymphomes) ou certaines affections endocriniennes (diabète).

Traitement

Les traitements de première instance consistent en l’utilisation locale de produits anti-transpirants à base de chlorure d’aluminium ou d’alcool. Des injections de toxine botulinique ou des traitements par ionophorèse peuvent intervenir en seconde instance. Les cas extrêmes nécessitent une chirurgie: une sympathectomie thoracique sous anesthésie générale afin de sectionner le nerf sympathique concerné.

 Les rougissements excessifs (érythrophobie) se traitent par sympathectomie.

Une sudation compensatrice au niveau du tronc est une complication fréquente.

Douleurs splanchniques:

Les douleurs splanchniques sont les douleurs associées à chacun des nerfs sympathiques qui innervent les organes. Elles surviennent lors d’inflammations, de tumeurs ou de maladies polykystiques. L’intervention chirurgicale consiste en une splanchnicectomie (coupure du nerf) éventuellement associée à une exérèse (ablation tumorale).

Neurinome:

Le neurinome est une tumeur nerveuse qui se développe à partir d’un type de cellules gliales (cellules non excitables du système nerveux) nommées cellules de Schwann. Elles servent à fabriquer la gaine isolante (myéline) autour des neurones afin de permettre la bonne transmission de l’influx nerveux. Elles sont souvent à l’origine de tumeur bénigne, rarement maligne. Un neurinome peut subvenir sur chacun des nerfs thoraciques. Son traitement s’effectue par exérèse.