Cancer de la thyroïde

 

Description

Le cancer de la thyroïde est un cancer des cellules de la glande thyroïde. On en différencie plusieurs catégories: les cancers différentiés (papillaires et folliculaires), anaplasiques et médullaires.

  • Les cancers différentiés (papillaires et folliculaires) sont peu invasifs et les cellules thyroïdiennes gardent leur capacité physiologique de capter le iode.
  • Les cancers anaplasiques induisent une modification des cellules thyroïdiennes avec une perte de leur fonction. Les cancers anaplasiques sont très agressifs.
  • Les cancers médullaires se forment à partir d’un type de cellules thyroïdiennes appelées "cellules parafolliculaires" ou "cellules C". Ces cellules ne fabriquent pas d'hormones thyroïdiennes mais la Calcitonine. Les cancers médullaires sont généralement peu invasifs.

Causes et incidence

Le taux de cancer de la thyroïde est en augmentation régulière, certainement due à l’amélioration du dépistage et à l’exérèse plus systématique des nodules thyroïdiens suspects. Les cancers de la thyroïde touchent plus les femmes que les hommes. L’exposition à des rayons ionisants dans l'enfance (radioactivité, rayon X, ultraviolet) est un facteur de risque ainsi que la carence en iode.

La grande majorité des cancers thyroïdiens sont de types différentiés.

Les cancers anaplasiques se développent surtout chez les personnes âgées.

Les cancers médullaires sont très rares et sont héréditaires dans environ 30 % des cas.

Traitement

Le traitement implique toujours une chirurgie et selon les cas, l’administration d’iode radioactif. Le traitement chirurgical consiste en une thyroïdectomie (ablation de la glande) totale ou partielle associée parfois à l’exérèse des ganglions du cou selon l’étendue de la pathologie. Après la chirurgie, l’administration d’iode radioactif assure l’élimination des éventuelles cellules thyroïdiennes restantes et contribue à diminuer le risque de récidive des cancers papillaires et folliculaires. La prise à vie de substitutifs d’hormones thyroïdiennes (la thyroxine) est nécessaire en cas de thyroïdectomie totale. 

Le taux de guérison des cancers papillaires, folliculaires et médullaires dépasse 90% et les récidives sont très peu fréquentes et généralement accessibles à un nouveau traitement associant chirurgie et iode radioactif.

Une chirurgie thyroïdienne précoce des cancers médullaires d’origine héréditaire prévient leur apparition et est donc parfois indiquée chez les enfants. La prise en charge des patients pédiatriques ( < 16 ans) est assurée conjointement avec le service de chirurgie pédiatrique des HUG (généralement prof. F. Triponez avec Dr G. La Scala).