Étiologie du noma

Le noma est une maladie gangreneuse des tissus mous et osseux de la face dont l’évolution est rapide. Elle frappe presque exclusivement des enfants vivant dans les pays en développement et cause des ravages importants. La prévalence exacte de la maladie est inconnue et son étiologie également.

Le GESNOMA, un groupe pluridisciplinaire lié à la Faculté de médecine de Genève et aux HUG, s’emploie à élucider les causes du noma. Le groupe a ainsi mis en évidence que la malnutrition, le paludisme et les grossesses rapprochées sont des facteurs de risque prépondérants.

L'analyse bactériologique de prélèvements gingivaux, effectuée grâce à des tests génétiques, a montré que le noma n’est associé à aucun agent bactérien spécifique, mais qu’il résulterait d'un déséquilibre de la flore bactérienne buccale sur un terrain prédisposant. Par ces prélèvements, le groupe a également pu démontrer que le noma se développe sur une lésion gingivale préexistante (gingivite nécrosante).

C’est sur cette base qu’une suite du projet a été définie. Sa phase de terrain a débuté en 2013 au Niger. Ce nouveau volet s'intéresse aux facteurs de risque de la gingivite nécrosante et à sa prévalence dans les régions à risque pour le noma. Cette étude permettra de mieux cibler les populations à risque et d'évaluer la mise en place de mesures de prévention de la gingivite afin d'éviter son évolution vers le noma.

Publications phare du projet

  • Baratti-Mayer D, Gayet-Ageron A, Hugonnet S, et al. Risk factors for noma disease: a 6-year, prospective, matched case-control study in Niger. The Lancet Global Health 2013; 1(2): e87-e96, 2013
  • D. Baratti-Mayer, B. Pittet, D. Montandon, I. Bolivar, J.E. Bornand, S. Hugonnet, A. Jaquinet, J. Schrenzel, and D. Pittet (Geneva Study Group on Noma – GESNOMA). Noma: an “infectious” disease of unkown aetiology. The Lancet Infect Dis, 3: 419-431, 2003

Pour plus de détails sur le projet, consultez le site du Geneva Study Group on Noma (Groupe de recherche de Genève sur le noma).