Chirurgie prothétique

Arthrose avancée isolée du compartiment fémoro-tibial interne ou externe

Le traitement chirurgical, dans des indications bien précises, comporte la mise en place d'une prothèse unicompartimentale (PUC) : seul le compartiment atteint est remplacé par une prothèse, tout en préservant le reste de l'articulation.

Toutefois, avec ce type d'intervention les défauts d'axe des membres inférieurs ne sont pas pris en charge. Une déformation non réductible, une mobilité réduite ou une surcharge pondérale font partie des contre-indications pour une telle chirurgie.

Avec le temps, l’arthrose peut évoluer dans les autres compartiments du genou, rendant nécessaire une révision avec mise en place d’une prothèse totale de genou.

Arthrose avancée isolée du compartiment femoro-patellaire

Dans des indications bien précises, une prothèse femoro-patellaire peut être considérée.

Arthrose avancée isolée du compartiment femoro-patellaire
Exemple de prothèse unicompartimentale (PUC) chez un patient avec arthrose isolée du compartiment interne du genou gauche. 

Arthrose avancée de plusieurs compartiments du genou

L'indication à la mise en place d'une prothèse totale de genou (PTG) peut être considérée. La totalité de l'articulation est alors remplacée par des éléments prothétiques en métal (superalliage), ainsi qu’une pièce interposée en polyéthylène qui assure un glissement avec une friction minimale.

Lors de cette chirurgie, tous les résidus de cartilages endommagés, ainsi que les ménisques, seront enlevés, avec un minimum de résection osseuse, afin de créer un espace permettant de loger la prothèse. Selon l'état des ligaments du genou et l’état du stock osseux du genou, il existe plusieurs modèles de PTG à choix afin d'obtenir une stabilité et une mobilité optimales.

Arthrose avancée de plusieurs compartiments du genou
Exemple de prothèse totale de genou (PTG) à droite chez une patiente atteinte d’arthrose dans tout le genou