Analyse quantifiée de la marche

L’Analyse quantifiée de la marche (AQM) intègre différents types de données :

  • Un historique médical : conditions de naissance, traitements réalisés, qualité de vie, envies du patient, etc.
  • Un examen clinique : un physiothérapeute évalue sur une table d’examen la sélectivité, la force, la spasticité musculaire ainsi que les amplitudes articulaires.

Analyse quantifiée de la marche

  • Des paramètres spatio-temporels : ils incluent la vitesse de marche, la cadence, la longueur du pas, la largeur du pas, le pourcentage en phase d’appui/oscillante. Ces paramètres sont des mesures globales de la marche qui donnent une indication sur le niveau fonctionnel de la marche mais ne donnent pas d’indication sur les causes des défauts de marche.
  • La cinématique articulaire : un système optoélectronique permet de déterminer la position dans l’espace de petits marqueurs réfléchissant collés sur le corps par du scotch double face (hypoallergénique). À partir des coordonnées de ces points dans l’espace, le mouvement de chaque articulation dans chaque plan (flexion/extension, abduction/adduction, rotation interne/externe) peut être calculé pendant la marche. Ces données serviront à identifier les défauts de marche.

Analyse quantifiée de la marche Analyse quantifiée de la marche

  • La cinétique articulaire : elle donne des informations sur les forces associées aux défauts de marche. Les moments et puissances articulaires sont calculés en combinant les forces provenant des plateformes de forces, des données cinématiques et des données anthropométriques.

Analyse quantifiée de la marche

  • L’activité musculaire : l’électromyographie dynamique utilise des électrodes de surface collées sur la peau pour évaluer l’activité musculaire. Ces données renseignement sur coordination du mouvement et permettent, couplées aux autres données, d’expliquer les défauts de marche observés sur la cinématique.

Analyse quantifiée de la marche Analyse quantifiée de la marche

  • La dépense énergétique : cette mesure est réalisée avec un système qui évalue la consommation d’oxygène. La dépense énergétique donne une mesure globale du statu ambulatoire du patient et renseigne sur sa capacité à conserver son énergie lors de la marche.
  • Les pressions plantaires : elles correspondent à la distribution des pressions sous le pied pendant la marche et sont mesurées via une plate-forme de pressions.

Analyse quantifiée de la marche Analyse quantifiée de la marche

Toutes ces données sont ensuite analysées par une équipe pluridisciplinaire composée de biomécanicien, chirurgien orthopédique, neurologue, rééducateur, physiothérapeute.