Les traitements interventionnels

 

Sclérothérapie

Cette technique consiste à injecter une substance directement dans la veine afin de l’éliminer et faire disparaître les varices.

Recommandations avant le traitement

  • Rasez ou épilez la zone à traiter quelques jours avant l’intervention.
  • N’appliquez pas de pommade ni de crème sur les jambes la veille ni le jour du traitement.
  • Il n’est pas nécessaire d’être à jeun le jour de l’intervention.

Déroulement du traitement

La sclérothérapie se pratique en mode ambulatoire. Elle est simple et peu invasive. Les zones à traiter sont d’abord désinfectées. Le produit sclérosant est injecté dans les veines à l’aide d’une aiguille fine. Ce traitement est souvent accompagné d’une sensation de chaleur ou de brûlure. Il dure environ 30 minutes.

+ INFO : Cette intervention ne nécessite pas d’anesthésie.

 

Résultats attendus

Dans les cas les plus favorables, jusqu’à 70% des varices disparaissent par séance. Il est souvent nécessaire de répéter le traitement pour obtenir le résultat escompté.

Complications

Les risques liés à ce traitement sont faibles et les complications rares.

  • Nouvelles varices et télangiectasies (varices très fines) à proximité des sites d’injections (1 à 5% des cas).
  • Pigmentations brunâtres près des sites de traitement (10 à 15%). Dans la plupart des cas, elles disparaissent spontanément dans les semaines ou mois qui suivent, mais peuvent persister plus d’un an (moins de 5%).
  • Phlébites (inflammation de la veine) (1 à 4%).
  • Hématomes fréquents sur les sites de traitement. Ils ne nécessitent aucune intervention et disparaissent dans les semaines qui suivent.
  • Risque de thrombose veineuse profonde (formation d’un caillot de sang dans une veine profonde) (moins de 1% des cas).
  • Réactions allergiques (moins d’un cas sur 10’000).
  • Certains patients constatent des troubles visuels, qui ne persistent pas (0,5%).

Recommandations après le traitement

  • Une courte douche est autorisée le soir même de l’intervention.
  • Les bains chauds, saunas et l’exposition au soleil sont déconseillés au cours des quatre semaines qui suivent le traitement. Ils entraînent une dilatation des vaisseaux et un risque de pigmentation.

 

Mini-phlébectomie

Cette technique consiste à retirer les varices par le moyen de petites incisions (d’environ deux millimètres).

Recommandations avant le traitement :

  • Epilez la zone à traiter quelques jours avant l’intervention.
  • N’appliquez pas de pommade ni de crème sur les jambes la veille ou le jour du traitement.
  • Prenez une douche à domicile avant l’intervention. La zone opérée ne devra plus être mouillée pendant deux jours.
  • Portez des vêtements et chaussures suffisamment larges, car le bandage débute au niveau du pied.
  • Empruntez les transports publics ou faites-vous véhiculer pour le retour à domicile, car il est déconseillé de conduire après l’intervention.
  • Il n’est pas nécessaire d’être à jeun le jour de l’intervention.

Déroulement du traitement

La phlébectomie se pratique en mode ambulatoire, sous anesthésie locale. Les zones à traiter sont désinfectées. Le trajet des varices à enlever est anesthésié. On pratique ensuite de petites incisions par lesquelles les varices sont extraites à l’aide d’un crochet. L’intervention dure une à deux heures.

Résultats attendus

Lorsque la veine malade est retirée dans sa totalité, il n’y a pas de récidive possible. Les cicatrices des incisions sont le plus souvent très discrètes voire invisibles après quelques semaines ou mois.

Complications

Les risques liés à ce traitement sont faibles et les complications rares.

  • Nouvelles varices très fines (télangiectasies) à proximité de la zone traitée. Dans plus de 80% des cas, elles disparaissent spontanément dans les semaines ou mois qui suivent. Si elles persistent, un traitement complémentaire par sclérothérapie peut être réalisé.
  • Pigmentations brunâtres près des sites de traitement (10 à 15% des cas). En général, elles disparaissent spontanément dans les semaines ou mois qui suivent. Elles peuvent toutefois persister plus d’un an (5%).
  • Hématomes fréquents. Ils ne nécessitent aucun traitement et disparaissent dans les semaines qui suivent.
  • Risques d’infection, phlébite, thrombose veineuse profonde (formation d’un caillot de sang dans une veine profonde) ou de lésion permanente d’un nerf (moins de 1%).
  • Réactions allergiques (un cas sur 10’000).

Recommandations

  • Une compression par bande élastique est posée par une infirmière à la suite de l’intervention. Elle doit être portée 24h/24 pendant les 48 premières heures sans desserrer les bandes.
  • Dès le troisième jour, vous pouvez prendre une douche, en prenant soin de bien sécher les zones avec incisions.
  • Après cette première douche, remplacez la bande élastique par le port de bas de contention durant la journée. Ceci pendant les 30 jours suivants. Il est important de marcher et bouger après l’intervention afin de prévenir les complications de type thrombose veineuse.
  • De légères douleurs sont parfois ressenties dans les heures ou les jours qui suivent. Elles sont traitées par des antidouleurs (paracétamol, anti-inflammatoire, etc.). Si elles persistent, il est conseillé d’appliquer une poche de glace emballée dans un linge sur la zone douloureuse.
  • Les bains chauds, saunas et l’exposition au soleil sont déconseillés au cours des quatre semaines qui suivent le traitement. Ils entraînent une dilatation des vaisseaux et un risque de pigmentation.

 

Laser endoveineux

Le laser endoveineux traite des varices de taille importante qui nécessitaient auparavant une intervention chirurgicale. Il élimine la veine de l’intérieur en utilisant l’énergie thermique (chaleur).

Avant le traitement

  • Epilez la zone à traiter quelques jours avant l’intervention.
  • N’appliquez pas de pommades ni de crème sur les jambes la veille ou le jour du traitement.
  • Portez des vêtements et souliers suffisamment larges car le bandage débutera au niveau du pied.
  • Empruntez les transports publics ou faites-vous véhiculer car est déconseillé de conduire après l’intervention.

Déroulement de l’intervention

Le traitement est effectué en mode ambulatoire, sous anesthésie locale. Les zones à traiter sont désinfectées et une fibre laser stérile introduite dans la veine sous contrôle ultrasonographique. On infiltre ensuite une solution anesthésique à proximité de la veine à traiter. Puis la varice est éliminée par le laser. L’intervention dure environ une heure.

+ INFO :  Il n’est pas nécessaire d’être à jeun le jour de l’intervention.

 

Résultats attendus

Selon des études récentes, le taux de succès immédiat s’établit à plus de 97%, et à 95% deux ans après l’opération. Ces résultats sont comparables à ceux d’un traitement chirurgical conventionnel.

Complications

Les risques liés à ce traitement sont faibles et les complications rares.

  • Brûlures de la peau par le laser, les infections, phlébites, thromboses veineuses profondes (formation d’un caillot de sang dans une veine profonde) ou des lésions permanentes d’un nerf sensitif (moins de 1%).
  • Nouvelles varices très fines (télangiectasies) à proximité de la zone traitée. Dans plus de 80% des cas, elles disparaissent spontanément dans les semaines ou mois qui suivent. Si elles persistent, elles peuvent nécessiter un traitement complémentaire par sclérothérapie (lire plus haut).
  • On constate parfois un cordon induré sur le trajet de la veine traitée. Le cas échéant, ce dernier disparaît dans les mois qui suivent.
  • Hématomes sur les sites de traitements, ils ne nécessitent aucune intervention additionnelle. Ils disparaissent spontanément dans les semaines qui suivent.
  • Réactions allergiques (moins d’un cas sur 10’000).

Recommandations

  • La période de récupération très courte n’engendre pas ou peu d’arrêt de travail.
  • Une compression sous forme de bande élastique est appliquée par l’infirmière à la suite de l’intervention. Elle doit être portée 24h/24 pendant les deux premiers jours. Elle peut être desserrée la nuit, puis resserrée le matin.
  • Une courte douche est autorisée dès le lendemain de l’intervention. Enlevez la bande pendant la douche et remettez-la après.
  • Il est important de marcher et bouger après l’intervention dans le but de prévenir les complications de type thrombose veineuse.
  • Le pansement est changé lors de la consultation de contrôle en angiologie le jour qui suit l’intervention.
  • De légères douleurs peuvent être ressenties dans les heures ou les jours qui suivent. Elles sont traitées par des antidouleurs prescrits (paracétamol ou anti-inflammatoire). Si elles persistent, appliquez une poche de glace emballée dans un linge sur la zone douloureuse.
  • Les bains chauds, saunas et l’exposition au soleil sont déconseillés au cours des quatre semaines qui suivent le traitement. Ils entraînent une dilatation des vaisseaux et un risque de pigmentation.

 

Sclérothérapie à la mousse échoguidée

Cette méthode est peu invasive, simple et efficace. Elle représente une alternative au traitement chirurgical conventionnel et aux techniques endoveineuses thermiques (laser). Une substance sclérosante est injectée, sous guidage ultrasonographique, dans la veine à traiter. Cela provoque d’abord une inflammation, puis l’élimination de la veine malade.

Recommandations avant le traitement

  • Epilez la zone à traiter quelques jours avant l’intervention.
  • N’appliquez pas de de pommade ni de crème sur les jambes la veille ou le jour du traitement.
  • Portez des vêtements et souliers suffisamment larges, car le bandage débutera au niveau du pied.
  • Empruntez les transports publics ou faites-vous véhiculer car il est déconseillé de conduire après l’intervention.
  • Il n’est pas nécessaire d’être à jeun le jour de l’intervention.

Déroulement du traitement

Le traitement est effectué en mode ambulatoire. Les zones à traiter sont désinfectées. Un cathéter est introduit dans la veine sous guidage ultrasonographique. Le produit sclérosant sous forme de mousse est injecté dans la veine par le cathéter. Il est possible de ressentir une sensation de chaleur ou de brûlure lors de l’injection du produit. L’intervention dure moins d’une heure.

+ INFO : Ce traitement ne nécessite aucune anesthésie.

 

Résultats attendus

Après une année, le taux de succès est de 65 à 80%. Le traitement doit parfois être répété pour obtenir le résultat attendu et il nécessite un suivi régulier.

Complications

  • Hématomes (bleus) dans la zone d’injection.
  • Pigmentations (taches brunes) au niveau de la veine traitée (moins de 20%) disparaissant le plus souvent dans les mois qui suivent.
  • Durcissement de la veine traitée pouvant engendrer une gêne au toucher, voire une douleur passagère.
  • Thrombose veineuse superficielle (5%).
  • Sensation de pesanteur thoracique, céphalées (4%), troubles visuels (2%). Ces symptômes sont transitoires.
  • Thrombose veineuse profonde (formation d’un caillot de sang dans une veine profonde) (moins de 1%).
  • Embolie pulmonaire (moins de 1%).
  • Des réactions allergiques peuvent survenir. Elles sont toutefois exceptionnelles (moins d’un cas sur 10’000).
  • Nécroses cutanées (moins de 0,1%).
  • Accidents neurologiques ischémiques (cas isolés rapportés dans la littérature).

Recommandations après le traitement

  • Une compression sous forme d’une bande élastique ou d’un bas de compression est appliquée par l’infirmière à la suite de l’intervention. Elle doit être portée pendant une semaine, durant la journée.
  • Une courte douche est autorisée le soir même.
  • Il est important de marcher et bouger dans le but de prévenir les complications de type thrombose veineuse.
  • Les bains chauds, saunas et l’exposition au soleil sont déconseillés durant les quatre semaines qui suivent le traitement. Ils entraînent une dilatation des vaisseaux et un risque de pigmentation.
  • Suivant les cas, un traitement par anticoagulant à faible dose est proposé. L’infirmière vous enseigne les techniques d’injection.