Traitement chirurgical : varicectomie

L’éveinage chirurgical moderne

L’éveinage chirurgical moderne (modern day stripping) consiste à retirer la veine malade – la veine saphène – sous contrôle échographique et sous anesthésie locale dite de tumescence.

Cette opération, appelée stripping, est réalisée au moyen d’une incision cutanée au niveau du pli de l’aine. Pour le stripping dit long (du pli de l’aine à la cheville), il est parfois nécessaire d’effectuer une incision additionnelle au niveau pré-malléolaire interne.

Afin de diminuer les douleurs postopératoires et prévenir l’apparition d’hématomes, cette intervention est pratiquée sous anesthésie de tumescence. Cette technique consiste à infiltrer dans les tissus sous-cutanés un grand volume de solution anesthésique très diluée.

L’éveinage chirurgical moderne est souvent complété par l’élimination d’autres veines au moyen de la phlébectomie (lire en page 6).

Recommandations avant l’opération

  • La zone à traiter doit être épilée trois jours avant l’intervention. Le rasage est interdit pour éviter toute lésion cutanée.
  • Prendre une douche à domicile avant de se rendre à l’hôpital en utilisant le savon désinfectant prescrit lors de la consultation pré-opératoire.
  • Ne pas appliquer de pommade ni de crème sur les jambes la veille et le matin de l’intervention.
  • Emprunter les transports publics ou se faire véhiculer pour le retour à domicile car il n’est pas recommandé de conduire après l’intervention.

Déroulement de l’intervention

Dans 90% des cas, l’intervention est effectuée en mode ambulatoire. Dans les autres cas, elle nécessite une hospitalisation brève de 24 heures avec une convocation le jour même de l’intervention.

Bénéfices attendus

L’amélioration des douleurs, des symptômes cutanés liés aux anciennes varices et le résultat esthétique sont généralement satisfaisants et durables.

+ INFO : Il faut être à jeun. Aucune nourriture n’est autorisée après minuit la veille de l’intervention, soit environ huit heures avant le traitement.

 

Gênes et complications possibles

  • Hématomes superficiels ou profonds : parfois étendus, notamment sur les trajets strippés.
  • Infection locale des incisions : rare si les consignes pré et postopératoires sont bien suivies (1 à 2% des cas).
  • Thrombose veineuse profonde : risque minime si les mesures préventives sont respectées (1%).
  • Douleurs : en principe, peu importantes et gérées grâce à des antalgiques usuels.
  • Durcissements au voisinage des cicatrices : habituels et disparaissant en 4 à 6 semaines.
  • Troubles de la sensibilité locale : picotements, diminution ou perte de la sensibilité induite par des lésions de petits filets nerveux sous-cutanés. Ils régressent généralement en quelques mois.
  • Diminution ou perte de la sensibilité au niveau de la cheville interne (1 à 2%).
  • Macération cutanée : fréquente au niveau de l’aine surtout en cas de surcharge pondérale. Elle peut favoriser des infections locales.
  • Cicatrices : discrètes et de petite taille correspondant aux points d’incision. Elles s’atténuent en quelques mois.

Après l’opération

  • Le premier lever a lieu dans l’après-midi du jour de l’intervention.
  • La marche est recommandée le soir même.
  • Les douches sont autorisées après 48 heures, les bains après deux semaines.
  • Vous pouvez conduire un véhicule après deux à trois jours.
  • Une visite de contrôle avec le chirurgien est planifiée une semaine après.
  • La reprise du travail a lieu entre le 7e et le 14e jour, selon le cas.

La prescription d’anticoagulants et d’antibiotiques est décidée au cas par cas par le chirurgien.

Recommandations postopératoires

  • Portez les bandes élastiques 24h/24, sans les desserrer pendant les deux jours qui suivent l’intervention.
  • Après 48 heures, vous pouvez prendre une douche, en prenant soin de bien sécher les zones avec incisions.
  • Les 30 jours suivants, il est conseillé de porter des bas à varices
  • pendant la journée.
  • Surélevez les jambes pendant la nuit (plots sous les pieds du lit).
  • Marchez dès le lendemain et continuez les jours suivants : c’est la meilleure prévention de la thrombose veineuse profonde.