Dr Carlo Banfi

Dr Carlo BanfiChef de clinique au service de chirurgie cardio-vasculaire
Responsable programme ECMO et assistance circulatoire

Le Dr Carlo Banfi a obtenu son diplôme de médecine à l’Université de Milan (Italie) en 1991 puis effectué une formation en chirurgie cardio-vasculaire à l’Hôpital Foch de Suresnes (France). Durant cette période, il se forme spécifiquement à la transplantation cardiaque et aux techniques d’assistance cardiaque. En 1995, il reçoit le Diplôme universitaire Cœur artificiel et assistance circulatoire de l’Université Pierre et Marie Curie - Paris VI - U.E.R. Pitié-Salpêtrière à Paris (France). En 1997, il se spécialise en revascularisation myocardique « tout artériel » au Royal Melbourne Hospital (Australie).

En 2000, il soutient sa Thèse de Sciences (Ph.D.) en physiopathologie chirurgicale cardio-thoracique à l’Université de Modène et Réggio Emilia (Italie) et en 2004, il obtient son Diplôme d'études spécialisées en chirurgie cardiaque à l’Université de Pavie (Italie).

En parallèle de son activité clinique, le Dr Carlo Banfi développe différents projets de recherche sur les assistances circulatoires mécaniques. En 2011, il obtient le Prix Thoratec, avec une étude sur les anomalies de la coagulation dans l’assistance ventriculaire mécanique, sous l’égide de la Société française de chirurgie thoracique et cardio-vasculaire.

Dès son arrivée dans l’équipe de chirurgie cardio-vasculaire des HUG en 2012, le Dr Carlo Banfi développe le programme d’assistance cardiaque et cœur artificiel. Il met également sur pied le programme ECMO (programme d’assistance cardio-circulatoire et pulmonaire de courte durée) et devient le chirurgien responsable pour les poses d’assistances cardiaques de courte et de longue durée au sein du service de chirurgie cardio-vasculaire.

Il est membre du Collège français de chirurgie thoracique et cardio-vasculaire (Paris, France) depuis octobre 2010, de la Société Suisse de chirurgie cardiaque et vasculaire thoracique depuis 2013, et du Centre universitaire romand de transplantation depuis 2014.

< RETOUR