Chirurgie veineuse

La prévalence des affections veineuses est estimée à environ 20-50%. Le canton de Genève compterait entre 55 000 et 140 000 cas : 10 à 15% sont des varices avancées tandis qu'entre 2 et 5% sont des insuffisances veineuses chroniques présentant des manifestations cutanées et/ou des ulcères veineux. Même si les maladies veineuses sont moins dramatiques, elles pèsent lourdement sur le budget de santé.

L'activité principale du secteur de la chirurgie veineuse est la prise en charge des patients présentant une pathologie du système veineux et chez lesquels un traitement chirurgical serait indiqué. Il s'agit d'améliorer leur qualité de vie mais également d'informer le public sur la pathologie veineuse et son traitement, et de mener des recherches pour le développement de nouvelles options thérapeutiques. 

Un nouveau traitement, le Modern day stripping (éveinage chirurgical moderne) permet d'éveiner la veine sous contrôle échographique et d'instiller une anesthésie de tumescence dans le but de diminuer les douleurs post-opératoires ainsi que les hématomes. Ce traitement est ambulatoire.

Comment se passe la consultation chez le chirurgien

référent : Dr Gino GEMAYEL chef de clinique- (022) 372 78 82

Lors de la première consultation, le chirurgien pose les questions concernant la santé générale du patient. Il s'informe des allergies et traitements en cours.
Le médecin pose également des questions plus ciblées sur le système veineux du patient. Il procède à un examen clinique des veines et, le cas échéant, il prescrit un examen d'ultrasonographie (Duplex).
Selon les résultats de l'examen, différentes options de traitement sont discutées.
Un deuxième rendez-vous est alors fixé, soit pour une intervention chirurgicale soit pour la mise en oeuvre d'un traitement.