Les soignants des différentes disciplines

Les infirmières accueillent les patients, les informent des soins, traitements, examens et administrent les médicaments prescrits par les médecins. Elles sont spécifiquement formées en oncologie. Au-delà des soins, elles accompagnent le patient tout au long de son parcours et se feront le relais de ses souhaits (préférence ou restriction alimentaire, gestion de la douleur, poursuite ou non d’un traitement, etc.). Elles veilleront à ce que le patient dispose, à sa sortie, de tous les éléments nécessaires pour pouvoir rester autonome jusqu’au prochain rendez-vous et feront le lien avec les autres professionnels tels que diététiciens, physiothérapeutes, médecins traitants, assistantes sociales, etc.
Dans les secteurs ambulatoires, elles proposent des consultations spécialisées ainsi qu’une infirmière de référence.

Les infirmières spécialistes cliniques en oncologie sont des expertes dans les soins pour le domaine de l’oncologie. Elles travaillent à la construction d’offres en soins adaptées aux besoins exprimés par les patients et leurs proches. Elles sont à la disposition du patient pour tout conseil, pour une consultation ou une orientation dans le réseau de soins professionnels et associatifs en intra et extra-hospitalier au niveau régional ou national.

Les infirmières de santé publique sont présentes pour offrir au patient une écoute active et elles recherchent, en fonction de ses besoins, le réseau d’aide et ou de soins qui le prendra en charge à domicile. Elles sont des professionnelles issues du milieu des soins qui se sont spécialisées dans le domaine de la santé publique, ce qui leur confère un regard élargi sur la prise en charge du patient. Ces infirmières sont présentes pour décharger les patients des tracas administratifs qui bien souvent représentent un lourd fardeau dès lors qu'ils doivent faire face à une grave maladie.

Les physiothérapeutes interviennent très souvent dans le parcours de soins afin de maintenir les capacités physiques des patients. Ils participent également largement à la réhabilitation oncologique, par exemple pour gérer les œdèmes lymphatiques, récupérer une fonction motrice ou rééduquer une partie du corps. Ils sont encore sollicités pour différents programmes très spécifiques à l’oncologie, comme par exemple des suivis rapprochés lors de rares accidents de perfusion durant l’administration de chimiothérapies pour effectuer un drainage lymphatique ou dans des programmes d’activités physiques directement en lien avec l’oncologie.

Les diététiciens accompagnent les patients tout au long de leur parcours pour répondre à leurs questions sur la relation entre alimentation et cancer. Ils sont présents pour proposer des solutions individualisées lors d’effets secondaires des traitements (perte de poids, nausées, inappétence, problèmes digestifs…). La demande de rencontrer un diététicien pour une consultation peut émaner du patient lui-même, ou être suggéré par les soignants. La nutrition est désormais associée à toutes les étapes du traitement (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie) ainsi que durant la réhabilitation (après les traitements) et pour la prévention secondaire à long terme. Le diététicien travaille en partenariat avec tous les autres membres de l’équipe soignante.

Les techniciens en radiologie médicale réalisent des images du corps pour établir un diagnostic, ils peuvent assister le médecin pour les ponctions ou, sur délégation médicale, ils appliquent des traitements thérapeutiques.

< RETOUR