Franc succès de la journée 2017 de la recherche clinique

Dix ans après la création du Centre de Recherche Clinique (CRC) des HUG et de la Faculté de médecine de l'Université de Genève, force est de constater que la recherche clinique se porte bien, qu'elle se conjugue au féminin et que la relève est prête !

Le vendredi 12 mai, la 10ème Journée de la recherche clinique a été l'occasion de revenir sur l'histoire du CRC avec son fondateur, le Prof. Bernard Hirschel, aujourd'hui président de la Commission cantonale d'éthique de la recherche, et de dresser un bref bilan avec son président actuel, le Prof. Jérôme Pugin.

Un cadeau d'anniversaire...

Pour le Prof. Bernard Hirschel, "10 ans, c'est encore l'enfance, une période très agréable avant d’affronter les tempêtes de l’adolescence". Mais la perspective d'entrer dans l'adolescence n'effraie pas le Prof. Jérôme Pugin: "C'est un plaisir de célébrer ce 10ème anniversaire avec une recherche qui va bien et qui innove".

En effet, pour la première fois cette année, la journée a ouvert ses portes aux étudiants en médecine qui viennent de terminer leur master. Entre des projets présentés par des équipes des HUG et publiés dans des revues scientifiques, quatre étudiantes ont exposé leur travail de mémoire réalisé en binôme, l'un sur l'attachement parental chez les grands prématurés et l'autre sur l'utilisation du smartphone pour dépister le papillomavirus. 

Autre innovation depuis le début de l'année: la mise sur pied d'une consultation multidisciplinaire donnant la possibilité une à deux fois par mois à de jeunes chercheurs de rencontrer, d'une manière informelle et gratuite, des experts pour démarrer du bon pied une étude.

Troisième bonne nouvelle tombée il y a quelques jours: l'attribution au CRC de fonds provenant du Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI),. Cette contribution financière servira à engager des spécialistes pour renforcer des domaines qui seront essentiels vu les défis de la recherche demain : l'audit qualité, la méthodologie, les bioanques, etc.

La pharmacocinétique et la chirurgie reconstructive primées

Vingt projets étaient en lice pour le Prix 2017 de la recherche clinique. C'est l'article publié dans Clinical Pharmacology & Therapeutics par Niloufar Marsousi, Caroline Samer, Pierre Fontana, Jean-Luc Reny, Serge Rudaz, Jules Desmeules et Youssef Daali, qui a été primé. Cette recherche, menée au service de pharmacologie et toxicologie cliniques, décrit un modèle utilisant toutes les informations in vivo et in vitro disponibles pour prédire la réponse à un médicament et définir la dose pour des molécules très complexes.

Ce modèle, élaboré dans le cadre du traitement des risques cardiovasculaires chez les patients HIV, sera très utile dans certaines situations de soins où il n'existe pas d'études cliniques, par exemple chez les enfants, les femmes enceintes ou les personnes très âgées. 

Quant au public, il a décerné le prix du meilleur poster à Eva Rüegg, Paul Gniadek, Seyed Ali Modarressi-Ghavami, Denise Baratti Mayer et Brigitte Pittet-Cuenod pour l'article publié dans le Journal of Cranio-Maxillofacial Surgery

Ce projet, très en lien avec les activités humanitaires du service de chirurgie plastique, resconstructive et esthétique, montre les avantages et les résultats à long terme de l'emploi de tissus vascularisés dans la reconstruction osseuse du visage d'enfants ou de jeunes adultes.

Plus d'infos : Journée de la recherche 2017
 

Lauréats et organisateurs de la Journée 2017 de la recherche clinique

Lauréats et organisateurs de la Journée 2017 de la recherche clinique avec, au centre, Niloufar Marsousi et la Dre Eva Rüegg.

Ces quatre étudiantes en médecine ont réalisé le meilleur travail de mémoire de Master

La relève est prête avec ces quatre étudiantes en médecine : Roxane Naïmi, Celia Mach, Esther Urner et Martine Delavy.